La fabrication des canapés, première partie

2 commentaires

Pour ne rien vous cacher, traiter de ce sujet pour des lecteurs non initiés aux techniques élémentaires dans la conception des canapés, est un exercice périlleux.

Comment est fabriqué votre canapé ?

D’autant plus délicat, que cet article sera aussi lu par des professionnels. Nous allons donc tenter de vulgariser l’explication tout en essayant de conserver le langage propre du métier. Pour aborder ce sujet, nous allons d’abord  nous pencher sur les deux principaux modes de production.

Une fabrication artisanale ou industrielle

Pour commencer, donc, on pourrait penser que la création et la fabrication d’un salon, n’est rien d’autre, que le montage de 4 pieds sur un socle ou l’on poserait dessus quelques blocs de mousse, le tout revêtu d’un tissu ou d’un cuir. Mais bien au contraire,  la mise en œuvre d’une telle fabrication nécessite un niveau élaboré de compétence. Cette notion de sophistication va fluctuer en fonction du mode de confection : artisanal ou industriel.
L’artisan au cœur de la chaine de production

Dans le premier cas, la préparation d’un modèle s’appuie sur le savoir-faire. L’artisan va, dans sa spécialisation, fournir ses compétences et devenir un maillon dans la chaine de production. Chaque corporation va donc s’imbriquer dans un véritable travail d’équipe. La main d’œuvre reste dans ce cas, le gage de qualité. Il faut attirer l’attention sur l’expérience, et la maitrise de leur spécialité. La dénomination « fait main » ne suffit pas malheureusement à certifier un bon produit. En opposition, dans les
La machine pièce maitresse dans l’assemblage
Pour la conception, dite industrielle, la machine prend une place bien plus importante. Elle oblige  l’ouvrier à s’accorder avec les limites et les possibilités de l’outil. L’assemblage étant pour ainsi dit remplacé par l’automatisation,  il en ressort des produits dits normalisés, dont les formes restent standardisées.

Cette première introduction, peut ainsi vous aider à comprendre les prix affichés en magasin. On peut par exemple, établir la règle que la main d’œuvre pour un canapé fabriqué de façon artisanal, représente environ un tiers du prix total. Dans le cas, d’une « robotisation », la dépense sera elle,de 5 à 10 % environ, du prix total.

Un repère fiable pour le consommateur

Nous verrons dans la deuxième partie, que vu le nombre d’éléments à assembler pour terminer une pièce, cette notion de savoir-faire ou d’industrialisation va prendre tout son sens. Il n’est pas question, ici de juger quel mode est le meilleur. C’est en fonction des budgets et des envies de chacun. On peut toutefois souligner, qu’en fonction de la politique choisie par le fabricant, vous pourrez vous consommateur mieux comprendre le produit et vous forger une opinion.
Il est bon, de préciser également, que chaque usine possède son propre mode de production, certaines, associant, l’artisanal avec les avantages de la machine.

CANAPE.NET : c’est aussi un guide d’achat et comparateur de prix. Des centaines de produits ici

Pin It
In : Conseils

A propos de l'auteur

2 commentaires

  1. Michelle

    C’est clair et pas trop compliqué pour un début! Effectivement on ne pense pas forcement a ces deux modes de fabrications lorsque l’on recherche un canapé

  2. Dessert

    Superbe article pour démarrer mais on reste sur notre faim, à quand la suite ? Par contre la fabrication semi artisanale existe bien non?

Participer

Votre adresse email ne sera pas publiée (obligatoire)

VOUS AVEZ AIMÉ LIRE AUSSI
  • Béton ciré mode d’emploi !
    350 Lectures

    On vous dit tout sur le béton ciré ! Le béton ciré est obtenu après mélange de résine polyuréthane, de couche minérale et d’eau. Il s’agit d’un mortier qui se dédie à différents

  • Home Depot se fait dérober
    33 Lectures

    Le numéro un mondial du bricolage vient de subir une cyberattaque record. Données de carte bancaire et coordonnées des clients ont été la cible des pirates. Jardiner et bricoler doit normalement

  • La culture sous stickers
    24 Lectures

    Un grand mur vide donne l’illusion d'une maison inhabitée... Inversement, trop de décorations tue la déco. Concilier ces deux éléments est le secret de la réussite, d'un intérieur abouti.

  • Idée déco : les peaux de bêtes
    2122 Lectures

    En cet hiver qui s'annonce, la peau de bête est en mesure de détrôner la grosse maille en laine qui était jusqu'à présent la favorite dans nos options déco. Cette fois, on plébiscite l'animal

CUIR
LES PRODUITS A DÉCOUVRIR
L’ÉDITORIAL DE LA RÉDACTION
AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR