Maîtriser le home staging en suivant les règles de base

Pas de commentaire

Importé des États-Unis, le home staging se répand réellement en France depuis cinq/six ans. C’est une pratique qui consiste à valoriser un logement de manière à le rendre attrayant au plus grand nombre. On comprend dès lors qu’avec l’actuelle crise immobilière, le home staging a encore de beaux jours devant lui. Vous vous y mettez quand ?

Principes de base pour home staging réussi

  • Vider, trier, épurer, désencombrer ! Et allez-y, faites place nette, et n’hésitez pas. Nous sommes de grands conservateurs et nos intérieurs regorgent de bibelots, plantes, babioles, petits meubles, miroirs, étagères… Regardez au tour de vous… Vous avez compris ? 60% de ce que nous possédons (c’est un minimum) est inutile et/ou, à défaut, pas franchement utile. Débarrassez tout ce qui peut l’être et entreposez les dans des cartons que vous stockerez dans un grenier, garage, cabanon ou bien dans un garde meuble. L’idée, à ce stade, est de retirer de toues les pièces les meubles trop imposants, l’accumulation d’objets décoratifs pour que l’on puisse “respirer”. Si vous avez du mal à être objectif, faites-vous aider par une personne extérieure et/ou dont vous savez qu’elle n’est pas conservatrice. C’est très efficace.
  • Dépersonnaliser votre intérieur. Il doit être le plus neutre possible. Les collectionneurs seront déçus : plus question de faire partager (ou imposer) votre hobby. Les collections rejoignent les cartons. Les photos de la famille aussi. Tout doit être passé au crible. Pas question de laisser vos empreintes !
  • Meubler judicieusement. Si l’étape n°1 vous a paru difficile à exécuter, alors vous avez aussi certainement un problème avec votre mobilier car pour pouvoir accueillir votre bardas, vous avez opté pour de gros meubles imposants ou bien pour une multitude de rangement (au fur et à mesure de l’état de remplissage). Bien souvent, le mobilier n’est pas proportionnel au volume initial de la pièce. C’est d’ailleurs une caractéristique très française, sans doute liée à l’héritage de meubles familiaux bien imposants. S’il s’agit de gros buffet, ils sont généralement composés en deux parties : le bahut en bas, le vaisselier en haut. Supprimer la partie haute est un des moyens les plus faciles d’alléger un mobilier trop encombrant. Ce vaisselier ainsi désolidarisé pourrait éventuellement servir de mobilier mural dans une cuisine ou salle de bains. Ne jamais perdre de vue cette règle de base : rien ne doit entraver le passage, sous aucun prétexte. C’est rédhibitoire et renvoie au visiteur l’idée que votre logement est trop petit.



Une attention particulière sera apportée aux chambres : meubles minimalistes obligatoires car ces pièces sont très petites dans les logements récents. Contentez-vous d’un lit une place dans une chambre d’enfant, d’un petit chevet, d’une armoire (seulement s’il n’y pas de placard intégré) et d’une console en guise de bureau. Pour une chambre parentale : un lit 2 places, deux petits chevets, une armoire. Basta. Dans la pièce à vivre : un voire deux canapés, une table basse, un bahut et éventuellement une bibliothèque ou un bureau si la surface est supérieure à 30m2. Le meuble TV est à bannir surtout si vous disposez d’un écran plat. Dans ce cas, la télé sera murale (espace libéré et confort visuel certain). On investit dans une console extensible, ou une table basse relevable pour le coin repas, sauf si notre espace repas est acceptable, entendez par là, une table à manger de taille raisonnable (moins de 1.60 mètres de long si elle est rectangulaire, et inférieure à 75 cm de diamètre si elle est ronde).

  • Unifier du sol au plafond. Les professionnels du home staging s’accordent tous à reconnaître combien il est difficile de faire admettre aux propriétaires que leur intérieur affiche des imperfections. Et même avec la plus grande délicatesse, comment leur faire comprendre qu’en étant ancré dans un univers durant plusieurs années, les occupants ne voient plus les défauts de leur bâtisse ou appartement. De fait, on assiste à un patchwork de revêtements de sol non seulement inesthétique mais aussi visuellement très fatiguant. Ainsi, l’ambiance est polluée et inutilement chargée. L’intérieur semble en désordre même lorsqu’il est rangé. Cette impression est immédiatement négative  pour le visiteur et ce, dès les premiers instants. Pour gagner visuellement de l’espace, donner une impression de sérénité et apporter de la luminosité, on opte pour un revêtement clair comme une imitation bois clair. Au sein d’un même étage, le sol doit être uniforme : le même, partout ! Les heureux élus qui se sont prêtés à l’exercice sont étonnés du résultat bluffant. Les murs subiront le même lifting : de l’uni, du clair, du neutre. A vous les teintes ficelle, taupe, crème, lin et blanc. Et à vos pinceaux !
  • Miser sur un éclairage adapté. Le secret d’un bon éclairage réside dans la multiplication points lumineux et dans la diversité des hauteurs de ces points. On reste sur des abats jours lumineux comme le blanc ou crème car eux seuls diffusent la lumière de manière satisfaisante ou bien, on opte pour des suspensions en verre transparent. N’oubliez pas d’allumer toutes vos lampes lors des visites.
  • Réaliser tous les travaux de rénovation. Cela va s’en dire. Les fils qui pendent, les papiers peints déchirés, les plinthes manquantes… sont autant de détails qui témoignent d’un manque de soin et d’investissement. Les menus travaux doivent être faits. Tous, sans exception.
  • Présenter un intérieur impeccable le jour des visites. Faire au préalable le ménage, de fond en comble. Toutes les pièces doivent y passer, sans exception, aucune. Exit la poussière ! On pense à nettoyer les rideaux et voilages, dépoussiérer les abats jours, laver toutes les vitres (encore plus de lumière), ranger et laver à grandes eaux. Éliminer toutes les odeurs est aussi un impératif. Attention aux animaux. Aérer le logement et allumer des bougies parfumées avant les visites.
CANAPE.NET : c’est aussi un guide d’achat et comparateur de prix. Des centaines de produits ici

Le home staging comme aide à la vente, mais pas que…

La pratique du home staging est née aux États-Unis en 1972, grâce à Barb Schwarz, décoratrice et agente immobilière. Dans son esprit, il s’agissait de procéder à une mise en scène du logement de manière à optimiser sa valeur dans le but de vendre plus vite et plus cher. Mais voilà, en France, les propriétaires ont du mal à concevoir d’investir dans un logement à vendre. Grossière erreur. Le marché immobilier se crispe. Cette crise pourrait amener les français à revoir leur position.

En attendant, vous, propriétaire qui ne souhaitez pas vendre, pourquoi ne pas donner un coup de jeune à votre habitat ? Les principes de home staging répondent au bon sens. Pourquoi ne pas trier vos bibelots, changer quelques éléments de déco sans trop vous ruiner : un nouvel abat-jour, un fauteuil tout neuf, des rideaux plus contemporains. Parfois, un seul petit détail arrive à moderniser l’ensemble.  Voilà pourquoi les principes ci-dessus peuvent aussi être appliqués aux propriétaires qui ne vendent pas ! Ils auront tout à y gagner en confort de vie et lorsqu’ils voudront vendre… Alors, observez bien votre intérieur, pièce par pièce et repérez ce qui assombrit, ternit et/ou vieillit l’ambiance.

Passé l’étape du constat, il faut ensuite trouver des alternatives. Un meuble trop imposant ? Faites le tri de son contenu et procédez au remplacement par un plus petit. Des rideaux sombres et démodés ? Décrochez-les et procédez au changement. Le canapé parait fatigué, recouvrez d’un plaid uni et clair, un drap en lin très épais fait aussi l’affaire avec chic. Pour la touche finale, agrémenter de petits coussins tendances.

Enfin, il est toujours bon de s’atteler au recouvrement des sols pour les uniformiser. C’est très important. Dès lors que vous aurez posé un nouveau revêtement clair et identique dans toutes les pièces (bon, ok, la salle de bain peut être différente), vous risquez d’être très agréablement surpris. Ceux qui ont fait l’effort regrettent de ne pas avoir investi plus tôt. Et c’est bien leur seul regret car, encouragés par de tels résultats, ils passent très souvent à la mise en peinture des murs, dans ce même esprit d’uniformiser et d’éclaircir. Petit à petit, l’oiseau…

Pin It
In : Conseils

A propos de l'auteur

Participer

Votre adresse email ne sera pas publiée (obligatoire)

VOUS AVEZ AIMÉ LIRE AUSSI
  • Du gris pour les canapés !
    26718 Lectures

    Le gris nous envahit Couleur un peu à part dans la gamme chromatique, le gris évoque la morosité, la tristesse ou bien encore la monotonie mais également le calme, la douceur sans oublier

  • Créer son canapé soi-même
    22585 Lectures

    Comment concevoir ou fabriquer son canapé soi-même ? Pour y répondre, il existe différentes solutions, les unes permettant de tout accomplir du début à la fin, et d'autres soulageant des

  • Lit coffre de rangement
    21227 Lectures

    Dans la série, les placards sont saturés et les murs ne peuvent être déplacés, voici une solution qui va faire du lit coffre, la solution de rangement vedette dans la maison. Lit coffre comme

EN CUIR
LES PRODUITS A DÉCOUVRIR
L’ÉDITORIAL DE LA RÉDACTION
AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR