La chaise médaillon elle a tout bon !

Pas de commentaire

Parmi les sièges emblématiques du mobilier d’époque Louis XVI, la chaise médaillon s’impose, encore de nos jours, comme l’une des assises favorites dans le coeur des français.

L’authentique chaise médaillon à l’honneur

En effet, elle est depuis longtemps sollicitée pour son authenticité. Les amateurs apprécient particulièrement les articles dans leur “jus” : ceux qui ont un vécu, un passé et donc un passif : patine inimitable lié à l’effet du temps sur le bois, tissu d’assise “fatigué”, attaques d’insectes plus ou moins voraces… Cette recherche du vécu passionne les français. De nombreux antiquaires l’ont compris. Ils sont en quête constante de la pièce rare : celle qui comptabilise à la fois une durée de vie impressionnante tout en conservant une relative jeunesse ! Ces pièces-là ne sont pas monnaie courante, même au pays de Louis XVI.

Les plus courageux se contentent de fauteuil Louis XVI dans un état de délabrement avancé : ils n’hésitent pas à se lancer dans des restaurations parfois improbable. C’est dans leur dextérité et leur patience qu’ils doivent compter. Moyennant quelques heures de leur savoir, savoir-faire et passion les résultats sont là, à la hauteur du résultat qu’ils obtiennent.

CANAPE.NET : c’est aussi un guide d’achat et comparateur de prix. Des centaines de produits ici

Un engouement partagé !

La tendance observée ces dernières années perdure. L’histoire inspire de nombreux designers et sont à l’origine de leurs succès les plus marquants. L’univers du “décalé”  appliqué au mobilier d’époque est une thématique récurrente qui laisse place à des objets cultes. A l’instar de la chaise Victoria Ghost dessinée par Philippe Starck chez Kartell ! Succès planétaire. Alliance de polycarbonate et d’histoire ! Le succès de cette chaise médaillon ainsi que de sa déclinaison fauteuil (Louis ghost) ont donné des ailes à de nombreux autres fabricants (italiens, surtout) qui ont emboité le pas.

C’est la raison pour laquelle le marché français actuel est riche en offres de ce genre. Ressemblance ou originalité, matériaux, design et textures s’imbriquent pour donner naissance à des modèles qui vont du” très classique” à l’ultra tendance.

Le design a petit prix

Les grandes signatures sont à l’origine des plus belles créations. Une chaise Ghost chez Kartell avoisine les 200 €, le fauteuil aux environs de 250 €. Néanmoins, des chaises médaillon à prix cassés envahissent le marché, même en version dépoussiérée.  Les modèles revisités en polycarbonate se négocient entre 85 et 140 €. Pour des imitations plus conventionnelles avec une structure en bois et une assise rembourrée en tissu, comptez entre 100 et 280 € pièce, selon la qualité des matériaux et des finitions. Le confort aussi a un prix !

Pin It

A propos de l'auteur

Participer

Votre adresse email ne sera pas publiée (obligatoire)

VOUS AVEZ AIMÉ LIRE AUSSI
  • La culture sous stickers
    38 Lectures

    Un grand mur vide donne l’illusion d'une maison inhabitée... Inversement, trop de décorations tue la déco. Concilier ces deux éléments est le secret de la réussite, d'un intérieur abouti.

  • Canapé baroque – Art déco
    1071 Lectures

    Royaldecorations propose la vente de canapés baroque et art déco, mais aussi dans un grand choix de reproductions d'antiquités, dont des canapés art déco ou vintage. Le mobilier baroque Un

  • Arne Jacobsen, génie du design
    60 Lectures

    Encore un grand nom du design me direz-vous ! Arne Jacobsen peut difficilement passer à la trappe de cette rubrique. Figure emblématique du design danois, Arne Jacobsen nous laisse quelques meubles

  • Rempaillage des chaises
    525 Lectures

    En France, Le cannage remonte au VIIe siècle. Mais sa diffusion prend son envol sous lors de la Régence entre 1715 et 1723. Cette technique est principalement utilisée sur les assises et les

CUIR
LES PRODUITS A DÉCOUVRIR
L’ÉDITORIAL DE LA RÉDACTION
AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR