1000 emplois détruits chez Mobilier Européen-Fly

Pas de commentaire

Les difficultés rencontrées par le secteur de l’ameublement trouvent une traduction concrète en ce vendredi 21 novembre 2014. Un peu plus de 1000 emplois et une quarantaine de points de vente sont appelés à disparaître.

Officialisation de la reprise de Mobilier Européen

Une succession d’années difficiles,une procédure de sauvegarde lancée en juin dernier, un redressement judiciaire en septembre et la décision du tribunal rendue hier vient à bout de nombreux mois de tension. La reprise partielle des activités de Mobilier Européen, qui exploite les enseignes Atlas, Fly et Crozatier, se traduira selon les sources judiciaires, par 1.003 licenciements sur le territoire national. Sous cette destruction massive d’emplois se cache cependant un nombre équivalent d’emplois préservés au sein de la cinquantaine de magasins, sur les 95 détenus en propre par le groupe Rapp, propriétaire de Mobilier européen, qui font l’objet de la reprise.

La chambre commerciale du tribunal de grande instance de Mulhouse a opté pour une vente à la découpe en retenant cinq offres dont celles de Nicolas Finck, actuel directeur financier de Mobilier européen, concernant des enseignes Fly, celle de But principalement pour Atlas et celle de Casalys, société créée par des cadres, pour reprendre des entités Crozatier. Les 48 magasins exploités en franchise devraient poursuivre leur activité : ils emploient, à eux-seuls, 1.600 personnes. Environ cinquante emplois sur les 300 que compte le siège social devraient subsister à Mulhouse.




CANAPE.NET : c’est aussi un guide d’achat et comparateur de prix. Des centaines de produits

C’est donc officiellement terminé pour le groupe Mobilier Européen : l’ex n°4 de vente de meubles en France se voit donc morcelé puisque pas moins de 5 offres ont été validées par le tribunal de Mulhouse ce vendredi. La fin d’une histoire familiale qui avait débuté en 1959. Reste à saluer l’empreinte laissée par le groupe qui a activement contribué à la démocratisation du meuble de qualité en France. La concurrence rude d’un secteur en crise est venu à bout de cette locomotive.

Quel avenir pour les points de vente ? La relance la plus importante s’inscrit dans le projet New Fly. En effet, l’offre de reprise la plus importante qui a été validée est celle portée par Nicolas Finck, l’ancien directeur financier de Mobilier Européen. Elle concerne 39 magasins Fly (soit 724 emplois) ainsi que les contrats de franchise de la marque. Ce projet de relance d’envergure a baptisé “New Fly” veut “renforcer le concept du design à prix abordable et développer l’offre décorative par une répartition plus équilibrée entre les deux familles (60% meubles/40% décoration)“.

Pin It
In : Dépêches

A propos de l'auteur

Participer

Votre adresse email ne sera pas publiée (obligatoire)

VOUS AVEZ AIMÉ LIRE AUSSI
  • L’éternel jeunesse du salon Lido
    66 Lectures

    Il existe parfois des lignes d'une simplicité absolue qui ne payent pas de mine et qui pourtant dans le temps deviennent des atouts prestigieux. Lorsque l'on achète un canapé, comme le Lido, on ne

  • Six petits canapés d’angle
    5724 Lectures

    Certaines pièces à vivre ne disposent pas du volume que l'on espère. L'important est de ne surtout pas tasser l'espace ! A vous donc, les petits canapés d'angle pour faire des miracles côté

  • Incomparable canapé Sirio
    944 Lectures

    Quel plaisir d'aller tester l'un des modèles phare italien, le canapé Sirio en 3 places et cuir blanc. Alors certes nous connaissions déjà ce modèle, mais dans le feu de l'action trop rarement

  • Le miroir vénitien à l’honneur
    3143 Lectures

    Venise a toujours su attirer les regards : joyau architectural, cité flottante hors du commun, passé majestueux, la ville aimante et fascine de nombreux artistes. L'ameublement n'est pas épargné,

CUIR
LES PRODUITS A DÉCOUVRIR
L’ÉDITORIAL DE LA RÉDACTION
AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR