Conforama à l’assaut d’Ikea

Pas de commentaire

La disparition du groupe Mobilier Européen (Fly, Atlas, Crozatier) semble avoir redistribué les cartes sur le marché français du meuble. Conforama ne s’en plaint pas, et part à l’assaut du leader Ikea.

Le trio de tête

Le marché français du meuble est dominé depuis quelques années déjà par le trio roi de la grande distribution du meuble : Ikea, Conforama, et But, dans l’ordre. Ces mastodontes du paysage national peuvent s’enorgueillir de faire face au géant suédois. Même si ce dernier campe sur sa position de leader, sa part de marché tend à s’étioler entre 2013 et 2014 avec la perte de -0,13 point de part de marché sur cette période, Conforama, lui, a profité de ce laps de temps pour gagner 0.4 point de part de marché. Une performance plus qu’honorable puisque le marché français du meuble est en perte de vitesse pour la troisième année consécutive.

But, quant à lui, affiche un gain de 1.07 point essentiellement en raison de l’acquisition de nouveaux points de vente. En effet, l’enseigne a fait l’acquisition de Sesame et Maga, ce qui porte à 280 le nombre de points de vente en 2014, alors qu’il n’était que de 228 l’année précédente.Ikea explique sa contre performance par le chamboulement intervenu au rayon cuisine, la gamme Faktum a disparu pour laisser place à Method, ce qui a provoqué un moment de flottement chez une clientèle habituée, et n’a pas été sans conséquence sur le chiffre

CANAPE.NET : c’est aussi un guide d’achat et comparateur de prix. Des centaines de produits



La croissance s’est acquise sur un renouvellement des offres en matière de meubles et de rembourrés et qui a su séduire une clientèle en quête de petits prix et de budgets maîtrisés. De fait, le distributeur se retrouve sur un niveau d’activités qui n’avait plus été atteint depuis 2006. Ces légères modifications du poids des acteurs sur le marché français du meuble ne saurait cacher l’ambiance morose qui règne dans ce secteur en pleine déconfiture. Les grands acteurs se battent pour maintenir leur position, les petits indépendants quant à eux, souffrent comme jamais. Le milieu de gamme dans l’ameublement ne trouve plus preneur.

Pin It
In : Dépêches

A propos de l'auteur

Participer

Votre adresse email ne sera pas publiée (obligatoire)

VOUS AVEZ AIMÉ LIRE AUSSI
  • Les toiles de Mayenne
    2779 Lectures

    C'est l'un des tout-derniers tisseurs français. L'entreprise française Toiles de Mayenne résiste à la mondialisation en se positionnant sur le marché du haut de gamme qualitatif et durable. Un

  • Un canapé au design Français
    521 Lectures

    Nous reprochons souvent au design made in France d'avoir un wagon de retard. A croire que les écoles de designers dans l'hexagone n'observent pas ce qui se passe autour d'eux. Nous sommes d'humeur

  • Pulpeux, le canapé Bocca Gufram
    2065 Lectures

    Une pièce résolument décalée, du pop art à l'état pur. Le pulpeux canapé Bocca Gufram a tout un passé derrière lui, mais est toujours édité. Œuvre d'art à lui seul, il suscite bien des

CUIR
LES PRODUITS A DÉCOUVRIR
L’ÉDITORIAL DE LA RÉDACTION
AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR