Chaise longue Le Corbusier : confort inégalé

Pas de commentaire

La chaise longue Le Corbusier aux 85 printemps

Dessinée en 1928, présentée en 1929 à l’occasion du Salon d’Automne de Paris, la Chaise Longue Le Corbusier n’a pas eu reçu l’enthousiasme du public à ses débuts.

Loin s’en faut. Assimilée à du mobilier de collectivité sans intérêt ni attrait esthétique, la chaise longue ne laisse pas indifférent.  Peu convaincu par un design avant-gardiste marqué, le public semble l’avoir boudée. Pourtant inscrite dans ce que Le Corbusier nommait “l’équipement de l’habitation” la gamme de produits présentée à Paris était révolutionnaire. Futuriste.

Il aura fallu patienter quelques 30 années pour que le modèle s’impose dans l’univers du design comme une référence à part entière. Aujourd’hui, vente de ce produit est, et ce depuis 1964, réservé à la société Cassina qui détient les droits exclusif d’édition sur le marché français. Un comble lorsque l’on connaît l’historique du produit et de l’accueil très distant du public.

Une référence dans l’architecture d’intérieur

On se bat aujourd’hui pour le proposer à la vente… De fait, un nombre incalculable de copies de chaise longue Le Corbusier trouvent place sur le marché français notamment via les e-commerçants. La plupart sont d’ailleurs des fabricants italiens ou bien des importateurs plus lointains. Ainsi, tous contournent l’exclusivité Cassina.

Parmi ces fabricants, certains sont amenés à fournir un article redoutablement qualitatif. D’autres, beaucoup moins scrupuleux, vous livrent des meubles douteux aux finitions approximatives et aux matériaux de piètre qualité. Il n’y a pas de miracle . Le coût des matières premières (acier chromé, structure métallique vernis, revêtement cuir ou peaux…), de la main d’œuvre qualifiée et des droits d’auteur entre autres ont un coût. La certitude d’acheter de la qualité aussi.

Le premier prix d’achat chez Cassina est fixé à  3260 € l’article neuf, un peu plus si l’on désire l’arceau chromé ou un autre revêtement comme de la peau de vache. Un peu moins si vous la trouvez d’occasion sur Ebay entre autre. Mais nul ne doute qu’à ce tarif, l’article est officiel, signature et qualité comprise.

Pour préserver cette exclusivité et afin de mieux se repérer au milieu de la foison de copies et de toutes autres reproductions plus ou moins réussies, la fabrication CASSINA se démarque par l’apposition sur le produit des éléments de reconnaissance particulièrement distinctifs : gravures sur les parties métalliques du logo, numéro de série. L’ensemble de ces distinctions sont à vérifier pour s’assurer de l’authenticité de la pièce.

Un remède miracle contre le mal de dos

Un principe de fonctionnement simple qui cache une fabrication complexe. Cette chaise a été pensée pour le repos des travailleurs (classe ouvrière notamment).

Néanmoins, l’article n’a jamais été en mesure de se retrouver dans des intérieurs aussi modestes tant le coût d’une  fabrication aussi complexe était élevé. Partant de ce fait, cette assise si particulière devint naturellement un objet de luxe à part entière. Si la cible a donc été ratée. N’en déplaise à la classe supérieure qui se voit dans la possibilité d’acquérir la merveille. Pour son plus grand bonheur.

Il est évident que, pour concevoir ce meuble avec un tel niveau de confort,  l’anatomie du corps humain a été étudiée au plus près. Diminution optimale des points de tension, le poids du corps est judicieusement réparti. Mieux, c’est à vous de régler l’inclinaison pour obtenir une position plus ou moins assise (principe du réglage continu). Le réglage s’opère au centimètre prés. Il suffit pour cela de faire glisser l’arceau métallique le long de la base portante. A recommander voire à prescrire à tous ceux qui souffrent du dos et des jambes. Il suffit de tester pour en comprendre les bienfaits. 85 ans que cela dure.

 

 

Pin It
In : Éditorial

A propos de l'auteur

Participer

Votre adresse email ne sera pas publiée (obligatoire)

VOUS AVEZ AIMÉ LIRE AUSSI
  • Acheter table basse relevable
    428 Lectures

    S'appuyer sur la référence de la table transformable Au même titre que la technologie a pu changer nos habitudes, le mobilier a subi de son côté une transformation évidente. Le smartphone ou

  • Ikea ne veut plus être plus branché
    278 Lectures

    C'est malheureux à dire, les adeptes de l'enseigne vont pouvoir crier au scandale, mais ils devront se faire une raison, Ikea fait tout pour ne plus être branché. Cet acte volontaire est placé

  • Miroir, mon beau miroir !
    1549 Lectures

    Indispensable objet qui équipe toute salle de bains dignes de ce nom, le miroir répond à des secrets de fabrication qui lui sont propres. Un peu d'histoire et de design... Les miroirs

  • Le miroir vénitien à l’honneur
    4334 Lectures

    Venise a toujours su attirer les regards : joyau architectural, cité flottante hors du commun, passé majestueux, la ville aimante et fascine de nombreux artistes. L'ameublement n'est pas épargné,

CUIR
LES PRODUITS A DÉCOUVRIR
L’ÉDITORIAL DE LA RÉDACTION
AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR