Foires et salons : pas de rétractation

Pas de commentaire

L’arrêté du 2 décembre 2014 relatif aux modalités d’information sur l’absence de délai de rétractation au bénéfice du consommateur dans les foires et salons fixe de nouvelles règles du jeu.

Une obligation d’informer dès le 1er mars 2015

Que dit cet arrêté ? Dans les foires, les salons ou à l’occasion de toute manifestation commerciale, les professionnels proposant la vente de biens ou la fourniture de services affichent, de manière visible pour les consommateurs, sur un panneau ne pouvant pas être inférieur au format A3 (c’est à dire deux feuilles A4 normales accolées) et dans une taille de caractère ne pouvant être inférieure à celle du corps quatre-vingt-dix, la phrase suivante : « Le consommateur ne bénéficie pas d’un droit de rétractation pour tout achat effectué dans cette foire, ce salon, ou sur ce stand » ; le professionnel choisissant la formulation la mieux adaptée. Ces dispositions entrent en vigueur à compter du 1er mars 2015, gare à ceux qui voudraient s’y soustraire. Source legifrance.gouv.fr. Le professionnel qui ne respectera pas cette obligation sera passible d’une amende administrative de 3 000 € s’il s’agit d’un particulier, 15 000 € si c’est une société.

Ainsi, ce texte place la vente de produits ou de services au même régime que lorsque le consommateur effectue ses achats dans une boutique physique : aucun délai de rétractation ne saurait être appliqué. La signature du bon de commande en boutique ou l’achat ferme engage de façon irréversible le client. L’achat est ferme et définitif, contrairement à ceux effectués en ligne ou dans les foires qui eux, peuvent faire l’objet d’une renonciation via la rétractation. Il faut donc réfléchir par deux fois avant de s’engager dans une telle transaction, ou bien changer de canal de distribution, car tous les autres sont bien plus conciliants avec le consommateur indécis.




CANAPE.NET : c’est aussi un guide d’achat et comparateur de prix. Des centaines de produits


Le droit de rétractation en question

Lorsqu’ils achètent un bien à distance, c’est-à-dire sur Internet, par correspondance ou suite à un démarchage téléphonique, les consommateurs disposent d’un droit dit « de rétractation » qui leur permet d’annuler leur achat pendant un délai de 14 jours à compter de celui-ci. Il en est de même en cas d’achat effectué ailleurs que dans un établissement commercial, par exemple dans le cadre d’une vente à domicile ou sur le lieu de travail. Le professionnel peut offrir un délai plus long à ses clients ( garantie satisfait ou remboursé de 3 semaines…) et ce droit de rétractation s’applique aussi si le produit est soldé, d’occasion ou déstocké.

Cepedant, le droit de rétractation n’existe pas pour les contrats suivants :  les biens de services dont le prix dépend des taux du marché financier, les biens confectionnés à votre demande ou nettement personnalisés (ameublement sur mesure par exemple), les biens détériorables ou périssables rapidement (produits alimentaires par exemple), les biens qui ont été ouverts et non-retournables, CD, DVD ou logiciels informatiques qui ont été ouverts, la fourniture de journaux, de périodiques ou de magazines, sauf s’il s’agit d’un contrat d’abonnement, les travaux d’entretien ou de réparation à réaliser en urgence à votre domicile et à votre demande, dans la limite des pièces de rechange et travaux strictement urgents, les contrats conclus lors d’une enchère publique… pour les principales exclusions. Source vosdroits.service-public.fr

Pin It
In : Éditorial

A propos de l'auteur

Participer

Votre adresse email ne sera pas publiée (obligatoire)

VOUS AVEZ AIMÉ LIRE AUSSI
  • Ikea ne veut plus être plus branché
    206 Lectures

    C'est malheureux à dire, les adeptes de l'enseigne vont pouvoir crier au scandale, mais ils devront se faire une raison, Ikea fait tout pour ne plus être branché. Cet acte volontaire est placé

  • Apprendre à configurer son canapé
    929 Lectures

    Comment choisir la configuration idéale de votre canapé ? Comment ne pas se tromper ? Quelques pistes seront ici évoquées. En fait, tout dépend de la taille et de la forme de la pièce dans

  • Canapé chesterfield revisité
    4868 Lectures

    Comment oser toucher au fameux canapé Chesterfield ? Sacrilège, outrage, blasphème... Nous on adore ! Peu sont ceux qui se sont piqués à cet exercice de revisiter ce célèbre modèle. Réussite

  • Pour les amoureux du vintage
    275 Lectures

    Le vintage s'installerait-il définitivement dans le paysage de la décoration et du mobilier ? C'est une question qui pourrait être débattue mais qui ne trouvera véritablement de réponse dans

CUIR
LES PRODUITS A DÉCOUVRIR
L’ÉDITORIAL DE LA RÉDACTION
AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR