Imitation de mobilier design

Pas de commentaire

Nul besoin de le claironner sur les toits, tout le monde est au courant, l’imitation de mobilier célèbre et design se fait de moins en moins discrète. Aux yeux de tous, les originaux font des envieux atteignant des montants ahurissants réservés à une élite argentée. Un mal pour un bien pour quelques uns.

Des reproductions de meubles pas chers

Il se peut que l’opinion développée ici heurte quelques sensibilités. La force de ces reproductions de meubles repose sur des tarifs aguichants. C’est bien parce qu’ils ne sont pas chers qu’ils éveillent une certaine curiosité. C’est justement cette attractivité qui ranime une nouvelle consécration à ces objets du passé. Et nous y sommes favorables en dépit de la bonne morale. Autour d’une table, d’une lampe, d’une horloge, d’un  fauteuil ou d’un canapé, des tarifs prohibitifs sont appliqués sous prétexte d’authenticité. Une simple signature sous la forme d’un marquage et un numéro d’identification, le tour est joué pour vendre quelques morceaux de métal et de cuir.





Ces quelques exemples cités dans le tableau ci dessous ne prennent pas en compte certes le degré de finition. Que les originales soient plus qualitatives, la question ne se pose même pas. Mais l’écart de un à deux, voire quatre laisse dubitatif. Quant à la transparence, curieusement elle n’est pas si évidente pour ceux qui demandent des sommes astronomiques. On pourrait s’attendre à mieux sur ce point. Et si le client ne souhaite pas cette supériorité, cet argument intelligent mais budgétairement impossible. Si le consommateur veut juste se faire plaisir. Faire bouger les lignes n’est pas à l’ordre du jour et les raisons sont défendables et expliquées plus bas. Et dire que les passionnés n’achètent pas de faux, n’est pas un argument de taille. Nul besoin d’être un fanatique du design pour acheter une table, ou un meuble d’assise.

ProduitsOriginalPrixCopiePrix
Chaise longue Le CorbusierStructure chromée et revêtement cuir (aucune précision sur la finition)3975 €Acier inoxydable et cuir vachette1268 €
Fauteuil LC2Base chromée, cuir et rembourrage plume5045 €Acier inoxydable poli et coussins en cuir1037 €

Eames fauteuil RAR à bascule
Coque de l’assise en polypropylène teinté. Piètement à quatre pieds en croisillons de fil d’acier sur deux patins de bois Vernis incolore505 €Coque en fibre de verre et les pieds en bois 275 €
Panton Classic Laquée VernerCoque synthétique en mousse rigide, finition laquée brillante970 €Fibre de verre 245 €

Le rideau tombe pour les grands designers

Ils n’ont jamais été autant adulés, ces grands designers pour qui le succès ne cesse de se renforcer. Le nom de leur création et leur propre nom, sont entrés dans le langage familier. Le plus étrange, c’est qu’il n’y a pas d’effet de snobisme, mais c’est devenu des références tout naturellement. Par contre débourser plusieurs milliers d’euros pour s’offrir un de ces meubles peut relever soit du purisme, soit de la mièvrerie. Un avis rarement partagé, et pourtant quelques uns des objets ne valent réellement le détour que par leur signature, par l’aura que le grand public ou quelques professionnels ont bien voulu leur dévouer. Mais voilà, le rideau est tombé, et cette comédie à inspiré des opportunistes ou des visionnaires désireux de rétablir l’ordre des choses, à savoir commercialiser des reproductions de plus ou moins bonne qualité de mobilier de différentes époques. Les grands classiques du mobilier design :

Charles Eames :

  • Les chaises LCW, DSR, DSX, DKR bikini, DAW, DSW, WIRE, DAR, DCW, Organic ou rocking chair …
  • Les fauteuils : Lounge, RAR rocker, EA 119, EA 117, EA 108, DAX, Soft pad group,Womb …

Arne Jacobsen :

  • Les chaises : Swan, tabouret de bar Série 7, Ant,
  • Les fauteuils : Egg, Swan Spitfire,
  • Les canapés : Série 3300, AJ
  • Lampes : Aj original et standard

Charles Le Corbusier :

  • Les chaises : longue LC4, LC1, pivotante LC7
  • Canapés : 2 ou 3 places LC2 ou fauteuil

Verner Panton :

  • Fauteuils : Cône, Heart, C1 et ottoman
  • Autres : Suspension Flowerpot, table à manger Parabol

Eero Saarinen  :

  • Chaises : Executive, Tulip, avec fauteuil style Womb
  • Tables : Tulip,

Autres designers et mobiliers :

  • A. and P. Castiglioni, Alvar Aalto, Anna Castelli Ferrieri,Børge Mogensen,Eero Aarnio, Finn Juhl, Florence Knoll, George Nelson, Gino Sarfatti, Grant Featherston, Greta Grossman, Hans J. Wegner, Isamu Noguchi, Marcel Breuer,Van Der Rohe, Philippe Starck, Poul Henningsen, Poul Kjærholm, Poul Volther, Robert Dudley Best, Serge Mouille, Wilhelm Wagenfeld, Xavier Pauchard, Joseph Hauffmann …etc
  • Canapé Kubus, Seater Sofa, 2212, Barcelona, LC5, FK 6720, Sofa Poet, Baker, Marshmallow,  GE 290, CH 103, Papa Bear Love Seat, Freeform, PK 31, Park sofa …etc
CANAPE.NET : c’est aussi un guide d’achat et comparateur de prix. Des centaines de produits

Des copies jugées illégales dans l’Hexagone

La guerre des prix est avant tout affaire de droit. Aux yeux de la législation, ces copies sont jugées comme des contrefaçons pour l’article L’article L. 331-1-2 du code de la propriété intellectuelle. La notion de dangerosité, de normes CE, mais n’est pas ici invoquée. Mais la ou le bas blesse c’est au dehors de l’hexagone, dans la communauté européenne ou les lois diverges. Rien d’étonnant alors de trouver des revendeurs britanniques. Alors que nos amis anglais peuvent profiter d’une législation légale, nous français sommes condamnés à payer des royalties aux familles de ces innombrables talents pendant encore de longues années. Certes cette idée n’est pas vertueuse, mais est-elle éthique ? La justesse du principe ne devrait-elle pas reposer de la même manière pour tous ? Ainsi, à bien des égards, il nous paraitrait plus approprié de laisser ces manufactures fabriquer des répliques en contrepartie de royalties. Ainsi personne ne serait lésé.

Allez-vous acheter une copie dans les prochains mois ?

Loading ... Loading ...

Donc, impossible de ne pas déduire, que les représentants héréditaires et quelques marques sont en mèche. Ainsi trois alternatives existes :

  • Casser sa tirelire et payer le prix fort aux marques
  • Boycotter ces produits qui pour certains ne valent leur succès que de façon articielle
  • Se tourner vers des casseurs de prix, au risque de détourner le cadre réglementaire

Libre à chacun de choisir la solution adéquate. Ce qu’il est à reprocher encore, c’est cette double vitesse une fois de plus. Vitra, Voltex, Cassina, Knoll, et d’autres méritent leur notoriété mais au prix fort. Mais de grâce ne pointez plus la seule excuse de la qualité. C’est une question de business et puis c’est tout !

Pin It
In : Éditorial

A propos de l'auteur

Participer

Votre adresse email ne sera pas publiée (obligatoire)

VOUS AVEZ AIMÉ LIRE AUSSI
  • Du gris pour les canapés !
    28561 Lectures

    Le gris nous envahit Couleur un peu à part dans la gamme chromatique, le gris évoque la morosité, la tristesse ou bien encore la monotonie mais également le calme, la douceur sans oublier

  • Créer son canapé soi-même
    26707 Lectures

    Comment concevoir ou fabriquer son canapé soi-même ? Pour y répondre, il existe différentes solutions, les unes permettant de tout accomplir du début à la fin, et d'autres soulageant des

  • Lit coffre de rangement
    22633 Lectures

    Dans la série, les placards sont saturés et les murs ne peuvent être déplacés, voici une solution qui va faire du lit coffre, la solution de rangement vedette dans la maison. Lit coffre comme

EN CUIR
LES PRODUITS A DÉCOUVRIR
L’ÉDITORIAL DE LA RÉDACTION
AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR