La déco déchire les couples

Pas de commentaire

Tapageur comme titre n’est-ce pas ? Sans en arriver jusqu’à cet extrême déchirure, avouez toutefois que la déco peut être source de dissonance au sein du couple. C’est un sujet qui vous concerne, qui me concerne aussi d’ailleurs. Parce que les goûts masculins ne sont pas les mêmes généralement que les goûts féminins, le compromis est indispensable.

Gérer les conflits déco au sein d’un couple

Pour commencer ne tombons pas dans la caricature homme, femme. Les goûts sont souvent différents d’un individu à l’autre, en raison de la différence de sexe mais pas seulement. D’autres facteurs comme l’éducation ou la culture entrent aussi en compte. Et pour écrire sur ce sujet, je me suis documenté, non pas d’ouvrages de Freud ou sur la médiation des couples, mais sur le magazine Decormag. Car très peu osent aborder ce thème, et même si on tombe parfois dans la caricature, c’est un sujet aussi brulant que passionnant que je traiterai avec légèreté si vous le permettez. Ce magazine résume les choses ainsi :

L’ambiance générale : Il opte pour la fonction, le confort, les lignes droites, le minimalisme, le style contemporain, l’ordre et la simplicité, ELLE préfère la beauté, la lumière, les lignes courbes et les accessoires du style champêtre ou shabby
Les couleurs:Il aime les tons neutres, les bruns, les couleurs de terre, les gris, les couleurs foncés, le noir, ELLE se plaît dans les couleurs florales, les blancs, les tons pastels. La palette est large.
Les tissus :Il craque pour le cuir, les tissus résistants, les couleurs unies, les rayures, les plaids. ELLE ne parle que de tissus imprimés aux couleurs coordonnées, de motifs de fleurs, de soie, de chintz, de textures brillantes.
Le mobilier :Il affectionne les bons gros fauteuils inclinables, les divans confortables, les meubles robustes aux lignes droites, le bois foncé, le métal. ELLE chérit les canapés aux lignes délicates, les passementeries, les coussins, les meubles peints, les bois pâles et le verre.

CANAPE.NET : c’est aussi un guide d’achat et comparateur de prix. Des centaines de produits




On peut s’y retrouver en simplifiant les choses, mais ça fait un peu la Belle et la Bête. Les hommes sont bruts de décoffrage et les femmes toutes en harmonie et en délicatesse. En gros l’homme se moque de la couleur du canapé tant qu’il peut regarder son match de foot. Pas du tout, il faut aussi que la bière soit fraiche … Bon d’accord, c’est pas tout à fait faux. Mais soyons sérieux si c’est le cas, imaginez les intérieurs des couples ! Donc c’est bien qu’une des deux personnes a le dernier mot pour éviter de tomber dans ce mélange inaudible. Et tout le monde sait très bien qui décide … On a vu l’aspect biologique. Voici maintenant l’aspect psychologique vu par nos confrères de Cotemaison :

– Certes, meubler et décorer sont les premiers réflexes pour un couple qui emménage. Une façon d’habiller l’habitation pour éviter la peur du vide. Un peu comme dans un couple qui n’a plus rien à se dire et “meuble” la conversation avec des banalités.
– La construction de l’espace est comme celle du couple : elle est faite de compromis ou d’affrontements, d’histoires de pouvoir et de répétitions. C’est une ligne Maginot révélatrice des personnalités de chacun. Or, quand les couples valsent, reprend la psy, les meubles dansent et inversement ! Le décor part dans le décor

Sur ces paroles de Psychologue, vous comprendrez dès lors que si vous abordez l’achat d’une table ou d’un canapé, c’est que votre couple est déjà flingué. Et pour voir qui détient le pouvoir, faites la liste des objets et du mobilier en pointant en face qui a décidé de l’achat. Ou si vous tenez à votre couple, ne le faites surtout pas  ! Ça devient franchement flippant cette affaire. Toujours une histoire de pouvoir. Heureusement pour nous faire avaler la pilule, notre psy aborde les remèdes, je cite  :

– En général, pour éviter les cris, les conflits, il est souvent de bon ton de réserver la déco aux femmes et les travaux aux hommes. Elle pare le salon, la chambre, la cuisine. Il s’empare du marteau et de la perceuse.

– Quant au choix d’une couleur ou d’un meuble, là, il faut opter pour la neutralité des tons sobres, des formes simples ou ouvrir le débat. Parfois à haut débit. Tant pis ! Dire est toujours mieux que de ne pas dire

Euh, je sens tout de même un parti pris là. Personnellement j’ai horreur de tenir un marteau et une perceuse. Et l’égalité des sexes dans tout ça ? Mais la bonne nouvelle, c’est qu’on a le droit de s’engueuler, de ne pas être d’accord. Mais alors le conflit ne peut être évité ? On tourne en rond non ? Surtout que ce type de problème varie en fonction de l’âge à priori, notre psychologue précisant :

– Ça bouge avec l’âge.  Si le jeune couple choisit avec amour ses kits Ikea, il les monte en pestant comme témoignage de l’entente parfaite ! Car à 25 ans, on partage tout, y compris vis et clous

– A la cinquantaine, on souffle un peu. On change de déco dans le même esprit que l’on s’offre une thalasso ou une séance de Botox : on fait peau et peintures neuves ! Et puis on ose : on craque pour le canapé rêvé, certes fragile, mais les enfants sont assez grands pour ne plus le massacrer.

– On refait la cuisine et on réinvente le salon comme pour mieux amorcer un tournant de la vie, prendre un nouvel élan, avec la retraite en ligne de mire. Le couple s’accorde, se donne un nouveau projet de vie avec les travaux. Monsieur tolère davantage les avis ou les envies de madame.

En gros, vous avez choisi par amour les meubles Ikea et votre conjoint(e) surement parce que c’était pratique et pas cher. Par contre la bonne nouvelle, c’est que lorsque vous pestez face à un meuble en kit, ce n’est pas parce que la notice est incompréhensible, ce n’est pas parce que vous allez passez 3 heures enfermé et même plus parce que ça ne se passe jamais comme prévu, c’est juste un témoignage d’amour ! Donc si votre femme vous engueule parce que vous râler tout le temps pour monter ces fichus meubles, dites lui tout simplement que ce n’est que votre façon à vous de lui dire que vous tenez à elle. Va t-elle vous croire, c’est une autre affaire.

Puis si vous lisez bien ne serait-ce pas en réalité la faute des enfants tout ça ? Y’a plus qu’à attendre qu’ils partent… Quant à l’intolérance des hommes, je trouve ça mesquin, parce que même si à la rigueur, on peut nous reprocher d’être moins attentifs aux avis de madame, croyez bien que nous sommes très très très attentifs aux envies de madame ! A la lecture de ces éléments, nous pouvons nous rendre compte, que globalement, plus nous vieillissons, plus ça s’arrange, formidable non ?

Pin It
In : Éditorial

A propos de l'auteur

Participer

Votre adresse email ne sera pas publiée (obligatoire)

VOUS AVEZ AIMÉ LIRE AUSSI
  • Du gris pour les canapés !
    27552 Lectures

    Le gris nous envahit Couleur un peu à part dans la gamme chromatique, le gris évoque la morosité, la tristesse ou bien encore la monotonie mais également le calme, la douceur sans oublier

  • Créer son canapé soi-même
    24455 Lectures

    Comment concevoir ou fabriquer son canapé soi-même ? Pour y répondre, il existe différentes solutions, les unes permettant de tout accomplir du début à la fin, et d'autres soulageant des

  • Lit coffre de rangement
    21734 Lectures

    Dans la série, les placards sont saturés et les murs ne peuvent être déplacés, voici une solution qui va faire du lit coffre, la solution de rangement vedette dans la maison. Lit coffre comme

  • La beauté du canapé Firenze
    235 Lectures

    Quoi de plus chic que d'utiliser une ville à la renommée internationale et inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco pour mettre en avant toute la beauté de ce canapé. Firenze c'est tout

  • La magie des bougies
    16 Lectures

    La démocratisation de l'électricité a mis à mal leur existence. Pour un temps seulement ! Les bougies sont un allié déco incontestable dont la lueur assure une ambiance feutrée très

  • Incomparable canapé Sirio
    745 Lectures

    Quel plaisir d'aller tester l'un des modèles phare italien, le canapé Sirio en 3 places et cuir blanc. Alors certes nous connaissions déjà ce modèle, mais dans le feu de l'action trop rarement

EN CUIR
LES PRODUITS A DÉCOUVRIR
L’ÉDITORIAL DE LA RÉDACTION
AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR