La nocivité des matelas et oreillers

Pas de commentaire

C’est mathématique, un individu dort en moyenne 25 ans au cours de sa vie. Fort de ce constat,  il est facile de comprendre à quel point le choix d’une literie garde son importance. Mais qui l’eût cru, tomber dans les bras de Morphée peut s’avérer dangereux en raison de la nocivité des matelas et oreillers.

Se protéger contre cette nocivité

Matelas et oreillers, entre autre contiennent de nombreuses substances toxiques que nous sommes à même d’inhaler tout au long de la nuit. Huit d’heures d’exposition d’affilé pour un adulte, bien davantage pour un nourrisson puisque la moyenne pour cette catégorie est de 14 heures. Or, les touts-petits sont particulièrement vulnérables aux produits toxiques car c’est l’âge clé du développement du cerveau. C’est une équipe de chercheurs de l’université du Texas à Austin (États-Unis) pilotée par Brandon Boor qui a présenté les travaux lors d’un congrès international sur la qualité de l’air intérieur à Brisbane en Australie en juillet 2012.


Mousses, colles, plastiques, tissus traités… sont autant de composants toxiques et polluants. A moins d’avoir délibérément opté pour une literie écologique et bio entièrement constituée de matières naturelles sans traitement chimique, il est rare que les industriels qui n’ont pas cette philosophie s’emploient à communiquer sur la nocivité des substances chimiques qu’ils utilisent dans la fabrication de matelas et d’oreillers.

Selon lefigaro.fr qui retrace l’expérience, les chercheurs américains ont acheté neuf matelas pour berceau fabriqués aux États-Unis, à base de mousse en polyester et en polyuréthane. Ils en ont récupéré onze qui avaient déjà servi pendant plusieurs années. À l’aide d’une chambre à micro-émissions et d’un spectromètre à infrarouge, ils ont identifié une dizaine de composés organiques volatils (COV) ainsi que des phtalates, des isocyanates et des retardateurs de flammes dont certains sont toxiques. Il y a de grandes différences entre les marques.

Plusieurs constatations. Les émissions de COV sont plus importantes avec les matelas neufs qu’avec les usagés. Les mousses en polyuréthane dégagent plus de molécules que celles en polyester. Enfin, il y a plus de phtalates dans les matelas anciens que dans les récents, ce qui n’a rien de surprenant puisque le phtalate de di-2-éthylhexyle (DEHP) a été interdit récemment dans tous les objets en contact avec les bébés. Pour cette molécule, les nourrissons peuvent être exposés à un risque plus important qu’avec les matelas neufs.


CANAPE.NET : c’est aussi un guide d’achat et comparateur de prix. Des centaines de produits


Plusieurs constatations. Les émissions de COV sont plus importantes avec les matelas neufs qu’avec les usagés. Les mousses en polyuréthane dégagent plus de molécules que celles en polyester. Enfin, il y a plus de phtalates dans les matelas anciens que dans les récents, ce qui n’a rien de surprenant puisque le phtalate de di-2-éthylhexyle (DEHP) a été interdit récemment dans tous les objets en contact avec les bébés. Pour cette molécule, les nourrissons peuvent être exposés à un risque plus important qu’avec les matelas neufs. Source : lefigaro.fr

Selon les chercheurs, une des solutions les plus simples mais aussi les plus efficaces pour limiter l’exposition des nourrissons notamment, est de couvrir le matelas d’un protège matelas pour réduire significativement les émissions nocives. Reste cependant à choisir un protège-matelas écologique pour ne pas tomber dans les travers du matelas. Pour les oreillers, le même sort leur sera réservé. Amoindrir les attaques des sources polluantes est l’objet de la démarche. Faute de mieux… Les industriels seraient bien inspirés de tirer les leçons de ces travaux et proposer des alternatives moins polluantes et toxiques. Par ce ce qui vaut pour les tout-petits vaut aussi pour les plus grands !

Source : Lefigaro santé

Pin It
In : Éditorial

A propos de l'auteur

Participer

Votre adresse email ne sera pas publiée (obligatoire)

VOUS AVEZ AIMÉ LIRE AUSSI
  • Du gris pour les canapés !
    27506 Lectures

    Le gris nous envahit Couleur un peu à part dans la gamme chromatique, le gris évoque la morosité, la tristesse ou bien encore la monotonie mais également le calme, la douceur sans oublier

  • Créer son canapé soi-même
    24339 Lectures

    Comment concevoir ou fabriquer son canapé soi-même ? Pour y répondre, il existe différentes solutions, les unes permettant de tout accomplir du début à la fin, et d'autres soulageant des

  • Lit coffre de rangement
    21707 Lectures

    Dans la série, les placards sont saturés et les murs ne peuvent être déplacés, voici une solution qui va faire du lit coffre, la solution de rangement vedette dans la maison. Lit coffre comme

  • Oskab va faire sa place
    462 Lectures

    Nous prédisons une montée en puissance d'Oskab, une enseigne spécialisée dans le mobilier de cuisine, de salle de bain et rangement. Cet avis ne relève pas de l'art divinatoire, mais s'appuie

  • Comment patiner un meuble ?
    96 Lectures

    L'effet patiné pour un meuble en bois Voici quelques conseils pour vous aider à donner un effet patiné. La technique est simple, plutôt rapide, mais exige toutefois de suivre une procédure

  • table de salon billard pourquoi pas
    860 Lectures

    Il y a quelques années déjà, un nouveau concept faisait son apparition maniant le ludique et le pratique. Réservé d'abord aux amateurs, tout doucement il s'est mis à toucher un plus large

EN CUIR
LES PRODUITS A DÉCOUVRIR
L’ÉDITORIAL DE LA RÉDACTION
AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR