Le label européen d’ameublement retoqué

Pas de commentaire

L”industrie de l’ameublement montre des signes encourageants dans son implication pour l’éco-conception. La France a joué un rôle moteur dans ce processus grâce à la norme NF Environnement Ameublement instaurée dans les années 2000.

Vers un label européen

Présenté en 2012, le projet d’éco-label a été retoqué par le Comité Technique. Nul ne doute que ce n’est que partie remise. La volonté d’avancer sur ce terrain est réelle à en croire Bertrand Demarne de l’UNIFA (Union Nationale des Industries Françaises de l’Ameublement). La filière entend produire de la manière la plus neutre possible vis-à-vis du milieu naturel.  Et cette neutralité vise la production dans sa globalité.

Parler de l’écologie dans l’univers de l’ameublement, c’est aussi et surtout aborder le milieu du bois et par conséquent des forêts.

La gestion durable dans la filière bois

S’intéresser à la filière bois ne peut se faire sans celle des forêts, les deux domaines sont indissociables.  Parce que la forêt est le poumon de notre planète, les pouvoirs publics s’en sont timidement préoccupés.

L’homme a bien conscience que la déforestation massive a un impact dévastateur sur lui. Sauvegarder cet organe est vital pour sa survie mais aussi pour celle de nombreuses autres espèces.  La démarche politique tend à préserver tant bien que mal ce précieux capital. Avec plus ou moins de succès, plus ou moins d’envie…Les enjeux sont pourtant significatifs : préserver la biodiversité, conserver l’éco-système, assurer le renouvellement  optimal du parc forestier, lutter contre la déforestation…

A ce jour, deux labels sont opérationnels depuis  1999 :

  • l’un, européen, PEFC (Programme Européen des Forêts Certifiées)
  • l’autre à visée internationale, FSC (Forest Stewardship Concil)

Tous deux essayent de se frayer un chemin dans l’univers industriel notamment l’ameublement. En la matière, certains pays sont plus regardants que d’autres…

CANAPE.NET : c’est aussi un guide d’achat et comparateur de prix. Des centaines de produits ici

L’utilisation de bois issu de forêts durables dans l’ameublement

La France dans ce domaine est en bonne place. L’industrie française d’ameublement s’est voulue instigatrice dans le développement de ce mouvement écolo notamment à l’échelle européenne. Au niveau D’autres pays ignorent avec la plus grande méprise l’ensemble des contraintes associées à l’engagement de cette démarche.

Etroitement lié à l’ameublement, la filière bois en gestion durable  s’intègre peu à peu.  Impulsée par les professionnels et les collectivités, en France, la demande n’est pas venue du client particulier. Aussi étonnamment que cela puisse paraître, le consommateur ne semble pas être en attente de produits écologiques dans ce domaine. L’appel du “pas cher” a sans doute raison de ses pensées bien-traitantes à l’égard de  l’environnement. Ou bien doit-on invoquer la réalité économique et le poids écrasant de la pression fiscale à laquelle nous sommes soumis ? Difficile d’imaginer qu’il s’agisse de cette dernière raison ; il est effectivement plus coûteux de s’équiper d’articles aussi low cost que fragiles pour lesquels on est soulagé quand ils ne sont pas dangereux !




L’alliance de l’écologie et du meuble se fait inégalement selon les pays de production. Mais la volonté d’instaurer une vraie ligne directrice commence à se faire pressante. Il reste encore du chemin à parcourir tant le secteur connaît une invasion de produits exotiques, les pays de l’extrême orient faisant fi de l’impact environnemental. La prise de conscience d’une ‘approche écologique dans le mobilier est assez récente. Laissons-là poursuivre son avancée. L’accélération des mesures pourrait venir que d’une demande croissante pour ce type de marchandise. Elle fait actuellement défaut.

Espérons que des initiatives plus concrètes voient le jour pour engranger le regain d’intérêt qui fait défaut sur chez le consommateur.

A quand le mobilier écologique ? A quand l’apparition des étiquettes écologiques sur nos meubles ? On pourrait facilement imaginer un classement allant de la note A à la note G à l’instar des affiches énergétiques, mixant ou non les indications de dégagement de COV. Cela interpellerait peut-être davantage les consommateurs. On y viendra. La qualité de l’air en intérieur comme en extérieur appelle cette exigence.

Pin It
In : Éditorial

A propos de l'auteur

Participer

Votre adresse email ne sera pas publiée (obligatoire)

VOUS AVEZ AIMÉ LIRE AUSSI
  • Infurn dans le colimateur du CEC
    263 Lectures

    Peut être avez-vous eu l'occasion de visiter la boutique en ligne INFURN et que vous pensiez enfin acheter l'un de leurs meubles. Vous recherchez un avis sur Infurn ? A la recherche d'avis sur

  • Plus d’un million de pages vues
    117 Lectures

    Canape. net signe une de ses meilleures années en terme de trafic. Nous avons décroché pendant une petite période mais malgré notre absence, nous atteignons 318 924 visiteurs pour l'année

  • Matelas de plage de chez Alinéa
    1183 Lectures

    Soleil, cocktail et couleurs vives… rien de tel qu’une ambiance vacances pour des moments de pur plaisir. Alinéa propose de magnifier encore plus ces instants de détente avec ses matelas de

CUIR
LES PRODUITS A DÉCOUVRIR
L’ÉDITORIAL DE LA RÉDACTION
AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR