Rocking chair design Eames

Pas de commentaire

C’est un couple mythique qui est à l’origine de cette création. Le célèbre rocking chair design interprété par ce couple de designers de renom fait figure de grand classique, icônique dans l’histoire du mobilier contemporain.

Un chaise à bascule revisitée

Le pari était audacieux : réinterpréter le fameux rocking chair des westerns pour faire rentrer l’objet dans son temps, voire même dans le futur. Il serait indécent de dire que le défi n’a pas été relevé ! Le plastic armchair RAR fit une entrée en scène des plus remarquées à New York, et plus précisément au musée d’art moderne de la ville. Les présentations officielles ont marqué le concours du “Low Cost Furniture Design”, car c’est tout une gamme de chaises et fauteuils qui en sortit. L’esprit de ces créations ? Une assise en coque enveloppante à base de fibres de verre aux accoudoirs intégrés et au confort certain tient lieu de dénominateur commun. A cette base, viennent par la suite s’y greffer différents piétements dont la fameuse bascule. Deux rockers en érable sont surmontés par une structure métallique chromée. Cette structure sert de réceptacle à la fameuse coque révolutionnaire. Les premières présentations achevées, le modèle connait un succès phénoménal. Des millions d’exemplaires s’arrachent par des clients en quête de design et de renouveau.



Preuve de l’intemporalité des chefs-d’œuvre du couple Eames, l’article est toujours sur les étals de son distributeur officiel, Vitra et fait encore partie de la collection permanente du MoMA (le fameux musée d’art moderne de New York). A l’origine de nombreuses assises rembourrées et non rembourrées, les designers américains ont réussi le défi de démocratiser le design. Bien qu’aujourd’hui encore, acquérir le véritable fauteuil à bascule design Eames nécessite un budget assez conséquent aux alentours de 500 €, la version actuelle en polypropylène, gagne en confort. La chaise à bascule RAR à bas prix se retrouvent aussi sur le marché du web. Les matériaux sont moins nobles, les finitions pas aussi nettes, et les signatures habituelles, absentes. A ce prix–là, il ne faut pas non plus s’attendre à une qualité irréprochable. Compter entre 50 et 150€, selon les copies et leur degré de ressemblance. Pas sûr que l’imitation vaille le coup, car avec le temps, un véritable siège RAR ne perd pas de sa valeur, ce que ne peuvent pas se prévaloir les pâles copies…

Pin It
In : Éditorial

A propos de l'auteur

Participer

Votre adresse email ne sera pas publiée (obligatoire)

VOUS AVEZ AIMÉ LIRE AUSSI
  • Du gris pour les canapés !
    25206 Lectures

    Le gris nous envahit Couleur un peu à part dans la gamme chromatique, le gris évoque la morosité, la tristesse ou bien encore la monotonie mais également le calme, la douceur sans oublier

  • Lit coffre de rangement
    20460 Lectures

    Dans la série, les placards sont saturés et les murs ne peuvent être déplacés, voici une solution qui va faire du lit coffre, la solution de rangement vedette dans la maison. Lit coffre comme

  • Créer son canapé soi-même
    20059 Lectures

    Comment concevoir ou fabriquer son canapé soi-même ? Pour y répondre, il existe différentes solutions, les unes permettant de tout accomplir du début à la fin, et d'autres soulageant des

  • Martinelli Luce fête ses 50 ans
    58 Lectures

    La lampe design c'est le créneau du fabricant Martinelli Luce, qui pour 2015 fête ses 50 ans d'existence. Un anniversaire qui marque un demi siècle de savoir faire à la pointe pour rendre cet

  • Faites preuve d’originalité
    1392 Lectures

    Il est possible aujourd'hui de se faire plaisir tout en maitrisant son budget. Le compliqué surement reste d'oser. Braver les conventions pour se payer un canapé original et coloré, pas facile.

  • Bout de canapé en bois blanc
    2322 Lectures

    La tendance est au blanc même pour un bout de canapé. Du rustique au naturel en passant par du plus moderne, voici une petite sélection pour faire de ce meuble, un accessoire déco en plus d'être

EN CUIR
LES PRODUITS A DÉCOUVRIR
L’ÉDITORIAL DE LA RÉDACTION
AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR