Ne regardez pas dans le rétro

Pas de commentaire

Voici un nouveau match entre deux canapés qui n’ont de point commun que ce petit côté rétro. C’est l’occasion de rajouter un “o” passionnant dans notre vie trépidante. Désormais on dira métro, boulot, rétro, dodo… Et je vais tenter avec cette seule voyelle de rendre cette confrontation captivante.

Canapé Marius et Iceberg en tissu

Deux canapés, deux styles différents. Le canapé Iceberg présenté en tissu bleu joue le rétro à la scandinave. D’ailleurs son nom glacial vient nous rappeler que nous voyageons dans le grand nord. Du moins pour moi, car passé Valence c’est le grand froid, c’est la route de la grisaille et de l’humidité. D’accord je caricature, surement mon côté provençal pour ne pas dire marseillais. Mais bon admettons tout de même que cette fois ci Maisons du Monde ne s’est pas trompée pour lui affliger ce pseudo. D’ailleurs à ce titre, le descriptif précise que ce modèle mettra une pointe de douceur dans votre salon. J’aurai plutôt dit une pointe de fraicheur, mais c’est peut être moins vendeur. Une chose reste certaine, il mettra une pointe de bleu. Sinon son côté rétro c’est d’abord sa forme en demi cercle avec ce capitonnage finement dressé sur le dossier. C’est ensuite quatre pieds obliques dans une teinte de bois naturel. Et c’est enfin une assise constituée d’un seul bloc, autrement dit monobloc.




Canapé Iceberg Maisons du Monde

A l’opposé, le canapé Marius comme son nom l’indique, du moins c’est ma déduction, s’inspire plus d’un rétro à la française. Si toutefois il existe un style rétro made in France. De toute façon vu son nom, il ne peut être que français. Il est vrai que l’on a accentué cette volonté en le présentant dans un tissu vert olive. On a quitté le pôle nord pour revenir sur mes terres, celles de la Provence, du côté de Nyons ou ça sent bon l’huile d’olive. Et j’imagine très bien sous les platanes centenaires Marius aboyant ” alors tu tires ou tu pointes ?! “. Et pourtant le canapé Marius de la Camif est allé piquer sans complexe le même piétement conique et encore plus oblique de l’Iceberg. Pour le reste, on reprendra les formes classiques d’un canapé, c’est à dire rectangulaires. Pourquoi aller se compliquer la tâche alors que d’autres ont déjà inventé le canapé avant. Et puis c’est bientôt l’heure de l’apéro.

Canapé Marius Camif

Deux styles climatiques bien différents se confirment après cette analyse précise et pointilleuse. On pourrait penser que ces deux modèles sont antagonistes et que la comparaison est inopinée. Même les tarifs pourraient venir renforcer cette hypothèse. En effet, 125 euros les séparent, le Marius coutant 499 € et l’Iceberg 373,90 €. Mais peut être que ce dernier fond au soleil d’où peut être l’écart de prix. Les mousses sont approximativement les mêmes avec une densité tournant autour de 30 kg/m3. Mais dans le Marius, ils ont rajouté des flocons de mousse et de la ouate. Ceci explique cela ! Pour le tissu les deux sont en polyester donc impossible de les départager sur ce point.

On pourrait dire que ce match c’est d’abord une affaire de sensibilité entre un tempérament scandinave qui n’aime pas perdre la face et qui modère ses positions pour ne pas être trop carré et un tempérament du sud de type méridional bien plus trempé qui aime les excès. Mais pour vous aider à faire un choix, nous vous conseillons vivement de vous appuyer sur un dicton du nord qui dit “il faut prendre la rivière comme elle va”… Sur cette révélation fracassante, nous revenons très vite pour un prochain match.

Pin It
In : Matches

A propos de l'auteur

Participer

Votre adresse email ne sera pas publiée (obligatoire)

VOUS AVEZ AIMÉ LIRE AUSSI
  • Les toiles de Mayenne
    2126 Lectures

    C'est l'un des tout-derniers tisseurs français. L'entreprise française Toiles de Mayenne résiste à la mondialisation en se positionnant sur le marché du haut de gamme qualitatif et durable. Un

  • Acheter table basse relevable
    382 Lectures

    S'appuyer sur la référence de la table transformable Au même titre que la technologie a pu changer nos habitudes, le mobilier a subi de son côté une transformation évidente. Le smartphone ou

CUIR
LES PRODUITS A DÉCOUVRIR
L’ÉDITORIAL DE LA RÉDACTION
AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR