Meuble à chaussure adhoc

Pas de commentaire

Un ami Henri, très bricoleur s’est mis à fabriquer de lui même et par lui même une commande expresse de Madame, un meuble a chaussure(s). A noter que ce terme prend toujours un (s) mis entre parenthèse.

Henri voulait fabriquer son meuble à chaussures

Car le plus connu des moteurs de recherche, vous le propose sans pluriel et surtout sans accent. A priori l’orthographe n’est pas son fort, d’où la nécessité d’utiliser les deux versions afin que le lecteur trouve cette page. Il en est de même pour armoire à/et range chaussures, car elles vont toujours par paire donc par deux !Pour en revenir à Henri, jusqu’ici rien d’anormal, nous avons tous dans un notre entourage des connaissances qui maitrisent la scie et le tournevis sans pareil. Madame avait bien fait le tour des magasins pour acheter ce fameux rangement à chaussures, mais sans éprouver un sentiment de satisfaction. Les arguments ne manquaient pas, à savoir, absence totale de design, et médiocrité de la qualité, dont notamment la solidité.

Certains ou certaines pourront s’y retrouver dans cette quête digne du Saint Graal. Surement que cet objet mythique a inspiré d’ailleurs notre cher ami, puisque comme dans la légende, le projet sera confectionné de simple bois. Quelques coups de crayons sur une feuille posée sur le bord de la table, tout en suivant les recommandations de Madame, et le tour est joué. Le plan est définitivement adopté et validé par la maitresse de maison.

Une journée chez Bricolage ou Leroy Merlin, et le tas de planches et de visseries s’étale de tout son long dans le garage. Le samedi consacré aux courses, reste plus que le dimanche pour finaliser ce meuble. Quatre tasseaux en guise de pieds, et 5 planches pour les étagères. Ne pas se fier à la photo présentée, elle est juste ici en décoration pour illustrer le propos.


Loin du résultat escompté, puisque la bonne volonté parfois ne suffit point, le concept penche entre le dressing ouvert, et une meuble en kit des années 80. Autant dire que si j’étais une godasse, moi et l’autre moitié, déprimerions certainement. Bien que la vue dégagée offre un beau panoramique. Peut être que les invités eux, trouvent du même coup, cette vue moins attrayante. Mais ce marasme n’est rien comparé à celui de Madame Henri.

Il serait possible de faire exactement les reproches citées plus haut sur la stabilité et l’esthétisme, de cette nouvelle invention. Mais voilà, ce couple qui se pratique depuis plus de 20 ans, connait bien les facteurs déclenchant d’une querelle, aussi petite soit elle, et ne souhaite pas pour disons le clairement un banal meuble chaussures, passer le reste de la semaine à se lancer des piques.

On imagine déjà d’ici les mauvaises langues avertir que cela devait arriver que le dénouement aurait été tout autre, si monsieur avait plébisciter le carton au lieu du sapin. Du taco tac, nous répondrions qu’il souhaitait y poser une petite touche de couleur, pour le coordonner avec la peinture du couloir.

Et badigeonner une telle matière ne pouvait l’inspirer. Alors cette alternance n’a que guère de crédit. D’autant que les réalisations sur de tels supports ne sont en définitives que rarement heureuses. Ce qui est le contraire de notre binôme, qui fort de leur expérimentation, savent très bien se réjouir de l’extravagant.

Mais au bout du compte, il va falloir se faire a ce glorieux calice contenant les fameux souliers. Nos deux compères n’ont rien à cacher sur leur goût vestimentaire, et plus précisément sur leurs chaussures. Pourquoi ne pas en faire simplement des objets de décoration et mettre en évidence les dernières tendances de charentaise, de tong, ou de talon aiguille ? Cette interrogation résonne à la fois comme une réponse inévitable, le mal est fait. Une autre question se soulève donc naturellement : auraient ils pu éviter d’en arriver là ?

CANAPE.NET : c’est aussi un guide d’achat et comparateur de prix. Des centaines de produits ici

Il est pratiquement évident que quelques uns d’entre nous ont déjà tenté cette aventure et gardent encore des traces, peut être de la semelle. Nul besoin de réveiller de douloureux souvenirs, l’essentiel étant de trouver un dénouement propice pour empêcher les apprentis bricoleurs de tomber dans le panneau, de particule.

Pour en revenir à nos jeunes amoureux, les mois passent, les années, et cette œuvre d’art, conçue par les mains du mari, a conservé sa place en ne bougeant que de quelques centimètres, vers l’avant. Telle la Tour de Pise, elle courbe sans s’affaisser. Et c’est bien là tout le problème. Hors de question d’aborder le sujet avec légèreté pour se débarrasser enfin de cet édifice moyenâgeux. L’occasion est belle, mais peut être un peu trop.

Souligner le penchant naturel de cette armoire pour le plancher de vaches, se serait qu’un malheureux gain de temps. En effet, l’homme aura vite fait de descendre récupérer sur l’établi sa caisse à outils et en deux trois mouvements, resserrer les boulons défectueux.

Et pour cela, les femmes sont subtiles et connaissent bien les pièges à éviter. Reste qu’un seul et unique moyen, prétendre l’accident. Beaucoup plus rapide, que de faire comprendre à l’autre, lentement et avec délicatesse, que le range chaussures à fait son temps. Bref un grand coup de pied dedans en espérant que cette magie, viendra à bout de cet objet sacré.

C’est chose faite ? L’armoire a vacillé puis glissé pour s’étaler sur le sol, toute seule, dû a un claquement de porte, un petit courant d’air… Mais cette anecdote ne peut s’interrompre à ce stade. Les cinq étapes du deuil vont devoir être gérées de main de maitre. Pour rappel, il rentrera, constatera les dégâts et commencera à demander des explications.

Comment un bourdonnement de porte, pourrait il faire s’effondrer son travail, nous sommes dans le stade du refus ! Ensuite viendra la colère, d’abord envers vous, et votre don de laisser toujours les portes ouvertes, puis après lui, s’interrogeant sur les faiblesses de son ouvrage.Cela peut durer un certain temps…Puis viendra le temps de la négociation, ne cédez surtout pas, il pourrait remplacer “range chaussures I”, par “Range chaussures II”.

Il faudra prendre soin de lui pendant la phase de dépression, car ce couloir vide va vite devenir symbole de son breakdown. N’en profitez pas pour y déposer un autre meuble pendant cette période, mais laissez les chaussures à même le sol. Car viendra la période d’acceptation, ou vous aurez eu le temps de faire avant, le tour des sites internet pour dénicher un beau, un magnifique mobilier digne de remplacer le premier.

Une fois ces étapes passées, il sera temps de préparer monsieur dans l’achat à un vrai professionnel, un spécialiste de préférence, comme celui que je vous ai fait découvrir tout au long de ce récit. Il ne reste plus qu’à trouver le range chaussures ad hoc (Comme A pour Atout et D pour Design) et préserver ainsi la paix en sein de son ménage.

Pour finir voici quelques secondes des secrets de fabrication pour en prendre de la graine. Pour accompagner dans cette démarche, chaque paragraphe met en avant un style, un modèle particulier, pour dégager rapidement une vision des dernières tendances. Sous multiples formes, vestiaire, penderie fermée, à suspension murale, ou de commode, le bilan ou plutôt la morale de cette histoire s’impose par elle même.

D’autant qu’aujourd’hui et avec cette marque, le meuble en kit vient de vivre ses derniers instants. Car aussi surprenant qu’agréable, aucun montage n’est nécessaire lors de la livraison. Ne serait-ce pas un argument de taille pour se laisser séduire par cette collection de haute voltige. Il est temps maintenant de vous laisser découvrir celui qui vous ressemble.

Pin It
In : Mobilier

A propos de l'auteur

Participer

Votre adresse email ne sera pas publiée (obligatoire)

VOUS AVEZ AIMÉ LIRE AUSSI
  • Du gris pour les canapés !
    28289 Lectures

    Le gris nous envahit Couleur un peu à part dans la gamme chromatique, le gris évoque la morosité, la tristesse ou bien encore la monotonie mais également le calme, la douceur sans oublier

  • Créer son canapé soi-même
    26133 Lectures

    Comment concevoir ou fabriquer son canapé soi-même ? Pour y répondre, il existe différentes solutions, les unes permettant de tout accomplir du début à la fin, et d'autres soulageant des

  • Lit coffre de rangement
    22377 Lectures

    Dans la série, les placards sont saturés et les murs ne peuvent être déplacés, voici une solution qui va faire du lit coffre, la solution de rangement vedette dans la maison. Lit coffre comme

  • Quand jardinage rime avec climat
    33 Lectures

    A quelques jours du printemps, notre rédaction se met doucement en mode jardinage. Mais avant de lancer chaque jour un nouveau billet sur ce sujet, commençons d'abord par observer les régions et

  • Le meuble made in France
    27 Lectures

    En matière d'ameublement, l'Italie se place loin devant notre pays. Design, inspiration, savoir-faire, l'industrie italienne a su prendre une longueur d'avance dans les années 70, sans que, jamais,

EN CUIR
LES PRODUITS A DÉCOUVRIR
L’ÉDITORIAL DE LA RÉDACTION
AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR