Les différents piètements de canapé

A l’instar de la forme des accoudoirs, les piètements des canapés donnent le ton et le style du sofa tout entier. Ces petits détails qui changent la donne en matière de design. Tour d’horizon de l’existant.

Différentes formes, diverses matières

Cela peut s’apparenter à du détail, mais le pied d’un canapé impulse un style ou un autre selon la nature, la forme et la matière du piètement. Bien présent ou invisible, haut ou bas, en métal ou en bois… La variété de piètement est large. Le paramètre de la hauteur du piètement influe sur l’apparence globale. Lorsqu’il s’agit d’un piètement très haut, le canapé confère une allure aérienne, dynamique et légère. Au -delà de l’aspect esthétique, la praticité est de mise puisque ce type de structure assure le passage aisé d’un aspirateur sous ce meuble. Un piètement ainsi perché laisse entrevoir une assise haute, confortable et plus accessible pour les personnes à mobilité réduite. Au contraire, un piètement de faible hauteur laisse entendre une assise basse, pas toujours confortable mais tellement design !

Dans ce cas de figure, le piètement est quasiment invisible, inexistant et propose un ensemble massif, cosy, robuste et surtout accueillant. C’est d’ailleurs l’un des piètements les plus en vogue actuellement. L’inconvénient majeur réside dans la praticité : la surface sous le canapé est inaccessible pour l’aspirateur, obligeant à des manutentions pas toujours très agréables et parfois même, fastidieuses. Entre ces deux versions, sont présents sur le marché des canapés aux piètements intermédiaires : pas assez hauts pour permettre le passage d’un aspirateur, pas assez bas pour être résolument design. L’intérêt de cette option est peu évident.





Du côté des matériaux, deux grandes matières nobles s’affrontent. D’une part, les pieds en bois, d’autre part, ceux en métal. En dehors de ces bases sûres, peu de déclinaisons. Reste que, l’un comme l’autre offre une solidité idéale pour assurer leur fonction de stabiliser l’assise sans risque de casse. Le choix de l’un ou l’autre des matériaux répond essentiellement au cahier des charges du design souhaité. Le métal, qu’il soit chromé ou non, valorise une pièce très contemporaine. Il est en effet essentiellement utilisé pour les sofas modernes. Le bois, quant à lui, est réservé à un style plus cosy et classique ; bien que, certains modèles ultra design usent de cette matière dans une version dépoussiérée. Le piètement est alors une pièce maîtresse dans le design.

Oublier le plastique dans cette catégorie serait une erreur. Les canapés à prix réduits s’équipent majoritairement de piètement en plastique, ni esthétiques, ni forcément très résistants. Mais c’est la réalité du marché, pour baisser les coûts de fabrication, les concepteurs sont obligés d’y intégrer des matières et matériaux moins adaptés et moins beaux. Toujours est-il que, la version plastique de cette structure joue également un rôle de stabilité de l’ensemble et permet une ventilation sous le canapé indispensable. Donc, même en plastique, le piètement est indispensable : il n’a pas qu’un rôle esthétique !

Laisser un commentaire

Guide d'achat et comparateur sur les canapé et la literie.

Réseaux sociaux

Canape.net