Tout savoir sur l’entretien du bois laqué

Pas de commentaire

Vous avez succombé à la tendance d’un meuble en bois laqué dont la brillance vous a fait de l’œil. Il est difficile de résister à un tel mobilier mais savez-vous quelles sont les précautions d’usage ? La brillance se mérite voilà pourquoi il est intéressant de tout savoir sur l’entretien du bois laqué.

  1. Les différents bois laqués
  2. Particularités de la laque végétale
  3. Précautions d’usage du mobilier laqué
  4. Meubles en laque : ce qu’il faut éviter
  5. Entretenir et réparer les meubles laqués

Les différents bois laqués

C’est vrai, depuis quelques années déjà, la grande tendance est au mobilier en bois laqué. Pour répondre aux exigences de la production de masse qu’imposent un tel succès, les professionnels de l’ameublement ont adopté une toute autre technique. Loin du concept de la véritable laque des pays asiatiques, les revêtements actuels usent et abusent de composés chimiques. On parle alors de laqué synthétique puisqu’elles sont réalisés sur la base de produits chimiques, plus ou moins nocifs pour la santé. Or, à l’origine, cet art de revêtir une surface d’un enduit parfaitement lisse et donc brillant, est d’origine tout à fait naturelle.

La laque naturelle s’obtient grâce au prélèvement de la résine de certains arbres, dont l’espèce varie selon le pays. Cette sève résineuse ainsi récoltée est filtrée et purifiée, colorée ou non, puis appliquée sur la surface à couvrir. Elle sèche en formant un film insoluble et sans pores ouverts rendant imperméable le revêtement. Utilisée comme colle mais aussi en guise de protection durable, la laque naturelle s’utilise par application de couches très minces ; la qualité de la laque est déterminée par le nombre de couches, avec un minimum de sept couches pour une belle laque. Il n’en demeure pas moins que cette résine naturelle peut s’avérer également toxique.

Particularités de la laque végétale




C’est à la Chine que l’on doit les premières utilisations de la laque, pas moins de 1 000 ans avant J-C. C’est cette laque qui est appelée laque végétale, par opposition à la laque synthétique. La laque végétale est très peu répandue en Europe, sans doute en raison des nombreuses étapes de fabrication qu’elle nécessite, peut-être aussi en raison de l’absence d’arbres aux essences résineuses compatibles ou tout simplement parce que cet art ne fait pas partie de notre culture. La sève résineuse issus des arbres de la famille des Anacardiacées est appliquée sur une surface bien lisse comme un bois parfaitement poncé. Pas moins de 7 couches de résines sont nécessaires pour l’obtention d’une belle laque mais certains objets en comptent jusqu’à 18 !

Totalement imperméable, un objet laqué est cependant plutôt fragile notamment par sa faible résistance à la lumière vive comme à la chaleur intense. Aussi, les couleurs peuvent être altérées par le flux lumineux, les couches de résine endommagées par un objet trop chaud. Voici donc les deux véritables ennemis de la vraie laque asiatique, plus connue sous l’appellation laque de Chine. Côté coloris, la plupart des laques véritables laques de chine sont noires ; il n’y a donc pas de soucis de conservation de la teinte à l’état initial, sauf à éviter une décoloration de ce noir profond en réinjectant des pigments foncés par l’intermédiaire d’un marc de thé appliqué sur un linge de soie.


CANAPE.NET : c’est aussi un guide d’achat et comparateur de prix. Des centaines de produits


Précautions d’usage du bois laqué

Aujourd’hui, on emploie le terme de “meuble laqué” sans véritablement parler de la laque, tout mobilier dont les surfaces sont planes, lisses et tellement brillant qu’ils renvoient tous les reflets, réfléchissent toutes les lumières. L’usage de ce type de revêtement relève davantage d’un parti pris décoratif que de l’effet protecteur initial. S’il protège effectivement la matière qui est sous la couche de résine, en revanche, le dessus est bien sensible aux agressions extérieures. A commencer par le véritable talon d’Achille des surfaces laquées lisses et brillantes : la rayure. C’est un point faible qu’il est essentiel de connaître avant même d’acheter un mobilier en bois laqué; qu’il soit moderne ou bien ancien.

C’est un point faible qu’il est essentiel de connaître avant même d’acheter un mobilier en bois laqué, qu’il soit moderne ou bien ancien. Voilà ce à quoi vont être confrontés les propriétaires d’un meuble brillant. Et que dire d’une table basse ? Difficile de ne rien poser sur ce meuble justement destiné à recevoir une multitude d’objets que l’on ne souhaite pas voir joncher sur le sol, à moins d’accepter que la brillance soit un peu moins marquée et que des traces de frottements soient visibles. Il faudra donc accepter quelques rayures, mais pour les éviter, le mieux est de coller sous la plupart des objets qui sont appelés à rester sur le meuble, des patins en feutrine. Ces derniers sont d’une protection redoutable contre les rayures.

Meubles laqués : ce qu’il faut éviter

Pour savoir ce qu’il faut éviter, il faut toujours garder à l’esprit les ennemis de la surface : chaleur, lumière, solvants dérivés d’acétone et frottements. Ainsi, on évitera d’exposer les meubles et articles meublant à la lumière directe du soleil pour contrer les deux éléments qui altèrent la laque : chaleur et lumière vive. De même, on éloigne ces meubles de toutes sources de chaleur que représentent les radiateurs, les cheminée et les poêles. Bien évidemment, on équipe la table d’un dessous de plat efficace avant de poser casseroles, plats sortants du four et autres cocottes brûlantes. Du côté des produits qui sont appelés à entrer dans notre quotidien : les solvants à base d’acétone couramment utilisé par les femmes, dissolvant en tête mais aussi acétone. En une fraction de seconde, si le liquide se répand sur la surface, il détruit le revêtement. Donc, on se démaquille les ongles loin de ce mobilier hostile !

Contrer les effets du frottement est l’enjeu principal de l’usage quotidien. C’est un réflexe à prendre très vite pour ne pas voir son mobilier érafler de toutes parts. Si pour un meuble comme haut dont le top est peu accessible la chose semble entendue, pour un mobilier plus bas comme par exemple une commode, un bahut, une console, un bout de canapé ou bien table basse, l’exercice est beaucoup plus périlleux. Comment limiter les frottements intempestifs qui endommagent cette partie si sensible et si visible ? En évitant d’y poser des objets que l’on utilise plusieurs fois par jour comme les tablettes numériques, les télécommandes, les plateaux repas… dont les mouvements de frottement de pose et dépose sont inévitables, même pour des personnes soigneuses. Très vite, la surface sera attaquée par cet usage intensif, les micro-rayures se multiplieront et la surface sera moins brillante. Attention aussi aux rayures lors du nettoyage.

Entretenir et réparer des meubles laqués modernes

Les meubles concernés ici, font partie de la nouvelle génération, celle de la laque synthétique. Pour eux, tout nettoyage commence par un dépoussiérage dans les règles de l’art, avec un chiffon doux, le moins abrasif possible, comme de la peau de chamois, mais cela peut aussi être de la microfibre, ou un linge en soie, éventuellement du coton doux. Bien évidemment on fuit les éponges double face ! Le passage d’un chiffon doux légèrement humidifié parfait le dépoussiérage. S’il reste des traces disgracieuses, il faut alors procéder au nettoyage. Une microfibre spéciale vitre humide devrait suffire pour venir à bout des tâches. Si tel n’est pas le cas, l’usage d’un savon de Marseille que l’on prendra soin de rincer à l’eau claire avant de sécher ou l’emploi d’un alcool ménager peut être utile, voire de l’alcool à brûler.

En théorie, les surfaces modernes résistent à ce traitement, mais, comme toujours, la prudence s’impose et il est sage de procéder à un test sur une partie invisible du meuble. S’il est concluant, l’alcool ménager ou à brûler peut être appliqué en faibles quantités. L’alcool dégraisse parfaitement les surfaces autant qu’il désinfecte, mais cela fonctionne aussi avec des tâches colorées comme le vin rouge qu’il fait disparaître. Les fabricants recommandent également un rajeunissement des surfaces laquées grâce à un produit pour argenterie, type argentil ou mirror pour revigorer une surface affectée par des micro-rayures. A ne pas faire si votre meuble est comme neuf. En revanche, l’emploi de cire, cirage ou vernis est proscrit, car pourrait endommager à la fois la brillance mais aussi la couleur du meuble.

Enfin, en cas d’éclat de laque sur un meuble, il pourrait être tentant de “réparer” les dégâts avec un “cache misère”, tant un éclat est visible car il laisse apparaître la matière de base, souvent un bois compressé comme du médium, pas très esthétique, il faut se l’avouer. Cependant, il faut rester très prudent lorsque l’on souhaite masquer un éclat surtout s’il s’agit d’un laqué blanc. Parmi toutes les nuances de blancs, vous seriez très chanceux de retrouver celle de votre mobilier. Une réparation avec une teinte légèrement différente pourrait s’avérer encore plus laide. Donc, prudence. Appliquer éventuellement de la pâte à bois sur la partie dont la laque est ôtée pour la mettre à niveau si la finition est très épaisse, puis, procéder à la coloration avec de la peinture résinée ou éventuellement un vernis à ongles, une peinture époxy brillante, une peinture émail pour carrosserie…d’une couleur la plus approchante. Faîtes toujours un essai sur une feuille de papier ou un carton et procéder à la comparaison des couleurs.

Pin It

A propos de l'auteur

Participer

Votre adresse email ne sera pas publiée (obligatoire)

VOUS AVEZ AIMÉ LIRE AUSSI
  • Du gris pour les canapés !
    28561 Lectures

    Le gris nous envahit Couleur un peu à part dans la gamme chromatique, le gris évoque la morosité, la tristesse ou bien encore la monotonie mais également le calme, la douceur sans oublier

  • Créer son canapé soi-même
    26707 Lectures

    Comment concevoir ou fabriquer son canapé soi-même ? Pour y répondre, il existe différentes solutions, les unes permettant de tout accomplir du début à la fin, et d'autres soulageant des

  • Lit coffre de rangement
    22633 Lectures

    Dans la série, les placards sont saturés et les murs ne peuvent être déplacés, voici une solution qui va faire du lit coffre, la solution de rangement vedette dans la maison. Lit coffre comme

  • La FNAEM en quelques mots
    8 Lectures

    Porte parole des enseignes du meuble, la Fédération française du Négoce de l'Ameublement et de l’Équipement de la Maison ou FNAEM se veut force de propositions pour maintenir à flot un

  • Imitation de mobilier design
    1388 Lectures

    Nul besoin de le claironner sur les toits, tout le monde est au courant, l'imitation de mobilier célèbre et design se fait de moins en moins discrète. Aux yeux de tous, les originaux font des

  • Meuble à chaussure adhoc
    6034 Lectures

    Un ami Henri, très bricoleur s'est mis à fabriquer de lui même et par lui même une commande expresse de Madame, un meuble a chaussure(s). A noter que ce terme prend toujours un (s) mis entre

EN CUIR
LES PRODUITS A DÉCOUVRIR
L’ÉDITORIAL DE LA RÉDACTION
AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR