Danger : la nanotechnologie arrive dans le tissu

Pas de commentaire

Manipuler la matière atome par atome, c’est entrer dans le monde infiniment petit à l’échelle du millionième de millimètres ou se pratique la nanotechnologie.

 La nanotechnologie va bouleverser notre quotidien

Entre débat éthique et philosophique, toutes les disciplines sont touchées par cette révolution, médecine, biologie, physique, chimie, industrie et écologique. Mais la nanoscience est déjà bel et bien en marche, avec plus de 35 pays qui se sont lancés à la conquête et la maitrise de cette technologie.Cet exercice n’est pas d’instruire sur sa définition ou sur son fonctionnement, mais de résumer les applications qui pourraient voir le jour ou d’ailleurs qui existent déjà dans le domaine de l’ameublement. En effet, cette spécialité n’est pas épargnée par cette avancée majeure qui transforme actuellement les produits commercialisés sur le marché. Encore faut il être en mesure d’effectuer la traçabilité de chaque matériau venant équiper et composer chaque produit.

Les nanoparticules dans le tissu

Vous rêvez d’une chemise qui sente bon ou d’une robe qui ne se tâche jamais, un rêve qui pourrait intervenir dans un horizon très proche. Voici des fonctions bien précises qui vont arriver d’ici peu :

  • Anti salissures
  • Anti bactériens
  • Anti-UV
  • Thermorégulateurs
  • Respirant
  • Conductivité électrique
  • Renforcement mécanique

Les tissus dits intelligents apparaissent déjà dans l’univers de la mode. Des traitements possibles grâce à la technologie des nanomatériaux. Plus le tissage est fin et précis, plus le tissu sera doté de pouvoir. Faire disparaitre des traces de transpirations ou les auréoles par exemple. L’introduction de micro-capsules dans les fibres du vêtement, permettront de le rendre parfumé ou encore amincissant.
nanotechnologieLe mobilier et plus particulièrement le canapé n’en est pas moins doté, puisqu’il se commercialise aujourd’hui, des produits hydrophobes et oléophobe de forme aqueuse que l’on pulvérise sur le tissu ou le cuir. Cette imprégnation a pour objectif de poser une pellicule fine et invisible sur le revêtement pour le protéger. A priori ce type de projection laisse respirer la matière et adapté à tous les textiles, sans porter préjudice au contact de la peau puisque neutre.

Pour l’instant, ces champs de connaissances s’utilisent principalement sous forme de produits d’entretien, mais seront intégrés rapidement et directement dans les fibres et le tissu qui envelopperont les articles. A moyen terme, rendre ces matières plus fonctionnelles devrait chambouler complétement l’industrie du meuble. Imaginez un salon qui conserve pendant cinquante ans, son aspect neuf et originel, sans laisser apparaitre aucune trace d’usure. Une merveille pour le consommateur, un grand point d’interrogation pour le revendeur. C’est d’ailleurs cet argument liée à l’écologie qui revient le plus souvent, mettant en avant la réduction des productions, du gaspillage et la fin de l’obsolescence programmée. Pour autant le consommateur peut s’interroger quant à l’impact sur la nature mais aussi sur sa santé.

La nanotechnologie un danger pour la santé ?


Les chercheurs sont unanimes et sans équivoque le manque de recul et d’étude sur la question exige des plans de recherche et des commissions d’éthique. Les connaissances sur les effets aussi bien sur l’environnement que l’être humain, restent fragmentées. Connu depuis de nombreuses décennies, peu de données subsistent sur les conséquences a court, moyen ou long terme sur l’écosystème et l’homme.

Peu de gens savent que nous respirons tous les jours des nanoparticules, présentent dans l’atmosphère sous forme de particules ultra fines, les fameuses PUF. Ces rejets sont le résultat d’émissions industrielles, d’incendies ou d’éruptions volcaniques. Ces poussières font donc dés lors partie prenante de notre vie.

Mais d’une façon plus volontaire, il y aurait plus de huit millions de tonnes, dont 1351 types de particules, consommés à travers le monde, émissent par 700 produits environ. Il parait légitime de s’interroger sur la toxicité des ces éléments prenant une place immense dans notre vie quotidienne. Mais à cette simple question, aucun scientifique n’est capable d’y répondre de façon claire, vu l’absence d’études approfondies.

Des recherches épidémiologiques ont mis en lien les conséquences respiratoires et cardiovasculaires , en inhalant ces poussières dites naturelles par l’organisme. Par contre pour les nanoparticules manufacturées, les informations manquent cruellement. Nous savons toutefois, qu’au contact de cette technologie, cela pouvait provoquer des réactions du corps, mais sans mentionner un effet toxique ou non.

Le corps et notamment le derme, devrait être en mesure d’assurer une barrière infranchissable pour des sujets sains. Néanmoins, le peu de rapport à ce sujet et l’absence de volonté, ou du moins le retard au démarrage, fait qu’à ce jour, cette innovation s’immisce de partout, dans des produits de consommation courante. Nourriture, logement, crèmes corporelles…etc. A ce sujet l’étude publiée par l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) est sans appel, concluant qu’il n’existe aucune preuve d’innocuité des nanotechnologies.

Dans ce cas, la prévention devrait se mettre en place rapidement, mais n’est-il pas déjà trop tard ? Le débat semble muet, et l’avancée scientifique bien plus rapide que les politiques qui ne soulève pas le principe de précautions. On estime à plusieurs dizaines de milliards l’enjeu économique annuel.

Pin It
In : Éditorial

A propos de l'auteur

Participer

Votre adresse email ne sera pas publiée (obligatoire)

VOUS AVEZ AIMÉ LIRE AUSSI
  • Du gris pour les canapés !
    29120 Lectures

    Le gris nous envahit Couleur un peu à part dans la gamme chromatique, le gris évoque la morosité, la tristesse ou bien encore la monotonie mais également le calme, la douceur sans oublier

  • Créer son canapé soi-même
    27812 Lectures

    Comment concevoir ou fabriquer son canapé soi-même ? Pour y répondre, il existe différentes solutions, les unes permettant de tout accomplir du début à la fin, et d'autres soulageant des

  • Lit coffre de rangement
    23129 Lectures

    Dans la série, les placards sont saturés et les murs ne peuvent être déplacés, voici une solution qui va faire du lit coffre, la solution de rangement vedette dans la maison. Lit coffre comme

EN CUIR
LES PRODUITS A DÉCOUVRIR
L’ÉDITORIAL DE LA RÉDACTION
AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR