Paralysie du sommeil : tout savoir sur les causes et traitements (2023)

Vous êtes-vous déjà réveillé en pleine nuit, avec l’impression d’être paralysé ? Si cela est le cas, vous avez sûrement été sujet à un phénomène naturel appelé la paralysie du sommeil. Selon les experts, 20% des dormeurs ont ou seront confrontés à ce type de situation une fois dans leur vie. Nous allons découvrir ce qu’est la paralysie du sommeil, ses symptômes et les causes de ces paralysies. Bien que dans la grande majorité des cas, cela ne soit pas dangereux, ce réveil nocturne peut être un signe d’un autre trouble : la narcolepsie

Jusqu’à -50% sur votre literie !
Ventes Hiver Hypnia jusqu'à -40% et -10% additionnels avec le code "sommeil10"

Qu’est-ce que la paralysie du sommeil ?

paralysie-du-sommeil

Notre sommeil est divisé en plusieurs cycles qui durent entre 60 et 90 minutes. Il y a tout d’abord le cycle du sommeil lent ou phase d’endormissement. Vient ensuite le sommeil paradoxal, léger et profond. C’est durant le sommeil paradoxal que nous allons rêver et que nous sommes le plus à même de vivre une paralysie du sommeil.

Durant la nuit, la glycine, un neurotransmetteur, va venir bloquer les fonctions motrices. En se mettant en “pause”, le corps peut se détendre. Cela évite également de reproduire les mouvements effectués dans les rêves.

Dans certains cas, cette transmission peut être perturbée. Le cerveau peut alors se réveiller bien que l’hypotonie musculaire reste présente. Le dormeur va sortir de son sommeil et constater que son corps ne répond plus. Ce dernier peut avoir des hallucinations.

Cela peut être étonnant, voire effrayant, la première fois. Heureusement, ce phénomène ne dure que quelques secondes. Passé ce laps de temps, il sera possible de partir dans un nouveau cycle.

Les médecins déconseillent au partenaire de réveiller la personne faisant une paralysie du sommeil. À l’instar des somnambules, laissez-les tranquillement se rendormir. 

Qui sont les personnes les plus touchées par la paralysie du sommeil ?

Il n’y a pas de tendance concernant le sexe du dormeur. Un homme peut aussi bien être sujet à une paralysie du sommeil qu’une femme. Des facteurs de santé favorisent l’apparition de cette troublante expérience.

Au cours d’études, des scientifiques ont observé que les personnes anxieuses et/ou déprimées ont davantage de chance de vivre cette expérience. Leur système nerveux étant mis à rude épreuve, ce dernier peut représenter ce léger dysfonctionnement occasionnel.

Le manque de sommeil est un autre facteur à connaître. Éprouvé par des nuits de mauvaise qualité et réduites dans le temps, une mauvaise communication entre le corps et le cerveau est possible.

Une autre paralysie du sommeil cause ? Bien qu’encore hypothétique pour le moment, le côté héréditaire entre en jeu. Si vos parents ont déjà été sujets à des paralysies, la probabilité d’en vivre est décuplée.

Les symptômes de la paralysie du sommeil

La paralysie du sommeil survient lors de la phase du sommeil paradoxal. En effet, pendant ce cycle, une atonie musculaire se produit et une diminution du tonus des muscles survient. La présence de glycine immobilise les muscles alors que le cerveau s’éveille. Cette mauvaise synchronisation du corps entraîne un sentiment très particulier que nous allons développer.

Le premier symptôme de la paralysie du sommeil est physique. Durant les épisodes, le dormeur a le sentiment d’être paralysé, presque prisonnier de son corps. Il est immobile alors que son cerveau est en pleine conscience. Aucun son ne peut être émis.

Cela peut être très stressant avec une impression d’écrasement et de suffocation. Pendant quelques minutes, la personne est soumise à une forte dose d’anxiété.

Les phénomènes d’hallucinations sont malheureusement présents dans la majorité des cas. Il peut s’agir d’hallucinations tactiles, visuelles et/ou auditives. Des images effrayantes peuvent alors apparaître. On parle de paralysie du sommeil démon. 

Ces troubles du repos ont aussi une influence sur l’état de santé en général. En effet, le sommeil de qualité est indispensable pour recharger les batteries. Tout au long de la nuit, le système nerveux emmagasine les informations récoltées durant la journée. La mémoire se consolide.

En cas de sommeil entrecoupé, cette phase privilégiée et primordiale n’est pas optimale. Au réveil, le dormeur peut être fatigué et irritable.

Les causes de la paralysie du sommeil

Paradoxalement, le manque de sommeil et les insomnies répétées sont généralement des conséquences de cette pathologie. Ne profitant pas de nuits réparatrices, le cerveau affiche de petites défaillances. Une mauvaise communication est alors possible. Une paralysie du sommeil traitement pourrait par exemple être la prise de compléments alimentaires composés de mélatonine. Cette hormone naturelle, sécrétée par le corps, favorise l’endormissement. Concernant un traitement fait à base de mélatonine, mieux vaut consulter un médecin.

L’anxiété augmente le risque de troubles du sommeil et de la paralysie nocturne. Avant de vous mettre au lit, réalisez une séance de méditation ou de relaxation. Ces moments de détente vont vous aider à réduire les angoisses et le stress. Rejoignez les bras de Morphée apaisé et détendu.

À l’instar des troubles du sommeil, une mauvaise hygiène de vie, la consommation excessive d’alcool, de produits trop gras ou trop sucrés joue un rôle dans ce type d’expérience.

Un traumatisme de vie (abus sexuel, violences, etc.) s’ajoute malheureusement aux causes de ce phénomène. Prenez soin de vous en en parlant à un docteur. Au-delà d’améliorer la qualité de vos nuits, il saura vous accompagner et apaiser vos maux. 

La paralysie n’est pas grave en soi, mais elle peut être un signe d’une maladie plus préoccupante : la narcolepsie. Il s’agit d’une pathologie qui touche environ 1 personne sur 2000 en France. Elle se manifeste par des crises de sommeil incontrôlables et soudaines, pouvant être accompagnée de perte du tonus musculaire (cataplexie). En cas de doute, n’hésitez pas à consulter un médecin. Ce professionnel de la santé pourra vous renseigner sur les solutions et les traitements. Si cela est causé par une dépression, il sera à vos côtés pour vous aider à surmonter cette phase difficile. 

FAQ – La paralysie du sommeil

Nous espérons que ce dossier très complet sur “Paralysie du sommeil : tout savoir sur les causes et traitements (2022)”, vous a permis de récolter de précieuses informations. Rappelez-vous que dans la majorité des cas, ce trouble est surprenant mais anodin. Dangers, hallucinations ? Découvrez notre FAQ et devenez incollable sur ce phénomène.

Quels sont les dangers de la paralysie du sommeil ?

Les dangers de la paralysie du sommeil sont relativement limités. Comme nous l’avons vu, il y a plus de peur que de mal.
 
La sensation de réveil et de paralysie est surprenante et dérangeante. Réveillé en pleine nuit, le dormeur a l’impression d’être prisonnier de son corps. Il ne peut pas bouger ou parler. Des hallucinations sont également possibles, ajoutant un stress supplémentaire.
 
Ces phases de terreur nocturne durent entre quelques secondes et plusieurs minutes. Si votre partenaire en vit une à côté de vous, ne le réveillez pas. Ce dernier va tout naturellement de se rendormir.
 
Restez attentif à la fréquence de ce type d’événement. En effet, la paralysie est un symptôme de la narcolepsie. Si ce dernier est récurrent, rendez-vous chez votre médecin pour en savoir plus. 

Qu’est-ce que l’on voit pendant la paralysie du sommeil ?         

À chaque dormeur, son hallucination et ses expériences. La paralysie du sommeil s’accompagne quelquefois de sons ou de voix, familières ou inconnues.
 
En plus d’être auditives, elles peuvent être tactiles. Allongée sur son lit, la personne semble percevoir une présence, un contact physique. Certains individus ont indiqué avoir ressenti une sensation de froid ou une douleur soudaine.
 
Mêlées à une incapacité de mouvements, ces visions sont malheureusement anxiogènes et stressantes pour le dormeur.  

Pourquoi la paralysie du sommeil fait peur ?

Même sans en avoir vécu, on imagine aisément cette sensation. De nombreuses personnes en ont même rêvé une fois dans leur vie. Cette impression d’être totalement impuissant. De voir sans pouvoir bouger et se protéger.
 
Si la paralysie de sommeil est accompagnée d’hallucinations, cette expérience est d’autant plus dérangeante. Le dormeur n’arrive plus à distinguer le rêve de la réalité.
 
Comme chaque vision est propre à chacun, il n’est pas possible de savoir ce qu’elle représente. Les personnes stressées ou traumatisées peuvent malheureusement voir ou revivre des évènements traumatisants de leur vie.
 
En appliquant les conseils livrés ci-dessus, améliorez la qualité de votre repos et dites adieu à ces troubles. 

Laisser un commentaire

Guide d'achat et comparateur sur les canapé et la literie.

Réseaux sociaux

Canape.net

☃️Ventes Hiver EMMA☃️ Matelas & literie jusqu'à -50% & -10% additionnels (code SOMMEIL10)

00JOURS: 00HEURES: 00MINS: 00SECS
J'en profite